• Une italienne de 30 ans, violée par un groupe de maghrébins.

     ITALIE : Nuit d’horreur il y a quelques jours pour une italienne de 30 ans, violée par un groupe de maghrébins dans la province d’Arezzo, en Italie.

     

    Matteo Salvini, le leader de la Ligue du Nord, parti très anti-immigration, est parti à l’attaque contre les bobos bien-pensants humanistes gnan-gnan et contre la papesse du politiquement correct en Italie, Laura Boldrini, présidente de la chambre des députés, très active dans l’accueil des migrants qu’elle considère « une ressource » pour la péninsule.
     
    « Une jeune fille a été séquestrée et violée toute une nuit dans un immeuble de la Valdichiana par trois immigrés nord-africains. Trois « ressources » boldriniennes à castrer, chimiquement. Peut-être aurais-je du cacher cette nouvelle, pour ne pas être traité de « chacal ».. » a écrit Salvini sur sa page Facebook.
     
    Du « chacal » il en a été abreuvé !
     En pleine campagne électorale pour les municipales en Italie dont c’est le deuxième tour dimanche 19 juin 2016, cette affaire tombe mal pour le parti au pouvoir et les immigrationnistes convaincus. 
    Du front du politiquement correct, cela a donc été un déchaînement pour contrer Salvini, une bordée d’injures.
     Le chef du groupe La gauche Italienne, Arturo Scotto, a fulminé : « Salvini s’emballe sur des affaires graves pour offenser la présidente de la chambre Boldrini. Il le fait simplement et cyniquement pour quelques voix. Un cas de délinquance politique. »
     
    Le parti démocrate, qui gouverne l’Italie actuellement, s’est insurgé lui-aussi contre Salvini : « Celui qui continue à instrumentaliser des déplorables et dramatiques épisodes de faits divers, comme celui advenu in Valdichiana pour gagner quelques votes à quelques heures du ballottage disqualifie lui-même et la force politique dont il est le chef. »
     
    Les délinquants, ce sont eux, ces politiciens démagogues et assujettis à la pensée unique qui n’ont pas encore saisi que leur folle politique immigrationniste les a disqualifiés… !
     L’échec du premier tour des municipales en Italie en est un bel exemple.
     
    Francesca de Villasmundo
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :