• Le taux de testostérone baisse de 1 % par an chez les hommes occidentaux. Et ceci depuis une trentaine d’années. C’est devenu un problème de santé publique. Le manque de testostérone chez l’homme augmente le risque d’obésité, de maladie cardiovasculaire et de stérilité. Au rythme de cette baisse, certains scientifiques prédisent une stérilité de la population européenne dans une trentaine d’années. Bizarrement, on n’en entend pas parler.

    Testostérone et virilité

    La testostérone est l’hormone de la virilité. C’est l’hormone qui fait de l’homme, un homme. C’est elle, qui, in utero, provoque la différentiation sexuelle, puis, à l’adolescence, provoque la puberté. C’est, chez le vieux, la baisse de ce taux de testostérone qui provoque l’andropause, la retraite du mâle ! C’est l’hormone de la libido…

    C’est aussi la testostérone qui détermine le comportement masculin : le tonus, la confiance en soi, la tendance au leadership, la compétitivité, et c’est l’excès de testostérone qui provoque la brutalité, l’agressivité, la rage, l’indifférence aux souffrances des autres et les comportements à risques.

    Le taux de testostérone contribue aussi à la santé du mâle. Un manque de cette hormone augmente le risque de dépression, favorise un comportement apathique, indifférent, mou. Un faible taux augmente le risque d’obésité, et l’obésité entraîne une baisse de la testostérone. Un cercle vicieux. C’est le phénomène du chat castré, en général gros et somnolant. La testostérone est secrétée par les testicules, tout cela est cohérent.

    Notre mode de vie en cause

    Les scientifiques n’ont pas de certitude sur l’origine de ce désastre. Première cause incriminée : les pesticides. Il est vrai que leur utilisation a explosé ces 30 dernières années, et que ce sont des molécules dangereuses puisqu’elles tuent les ravageurs des cultures. On retrouve partout leurs résidus : dans l’eau potable, l’air, les aliments. Incriminés, également, certains plastiques. Mise en cause, aussi, notre mode de vie. Sédentaire, sans beaucoup d’activité physique. Entre la voiture, les ascenseurs, l’ordinateur et la télé, nous faisons beaucoup moins travailler nos muscles que ne faisaient nos parents. Les médecins ont prouvé que le sport fait remonter le taux de testostérone… 

    L’alimentation serait également en cause. Trop riche, et surtout trop riche en sucre…

    Concernant le traitement pour une personne qui souffre d’un manque de testostérone, les médecins préconisent l’exercice physique, une complémentation en vitamines, surtout D, et en zinc. Et, pour les cas graves, une administration directe de l’hormone.

    Santé publique et sécurité publique

    La baisse de la testostérone touche la totalité de la population masculine et de façon continue. Un phénomène aussi général ne peut qu’avoir des répercussions sociales, économiques, et politiques. La testostérone, hormone de l’agressivité, est aussi celle de l’attaque et de la défense. La survie d’un groupe est directement liée à sa capacité à se reproduire et à se défendre. Nous constatons, en France, comme dans le reste de l’Europe de l’Ouest, à la fois à une baisse de la natalité qui met en péril la survie de nos populations, et la disparition de la volonté de défense. Qui aurait imaginé que notre pays qui a bataillé sur tous les continents et sur toutes les mers serait envahi, colonisé comme il l’est aujourd’hui ? Nous avons déjà accueilli plus de 10 millions de colons en 30 ans et nous laissons entrer plus de 400.000 « migrants » par an. Alors qu’une large majorité y est opposée.

     

    Nos grands-pères auraient-ils supporté, comme nous le faisons, tous ces meurtres dans nos rues ? Comment est-il possible que des couteaux frappent nos anciens, nos femmes, nos filles, que le sang coule quotidiennement dans nos rues ? Comment expliquer qu’il n’y ait aucune réaction ? 

     

    Propagande ou manque de testostérone ?

     

    Les Français sont, semble-t-il, indifférents face à leur disparition. Le Grand Remplacement n’est pas une théorie. C’est une réalité que nous vivons. Notre peuple vit un effondrement démographique (1,3 enfant par femme) et la population de notre patrie est remplacée par des colons, essentiellement africains. En même temps, cette population de remplacement se livre à des agressions physiques qui auraient été insupportables à nos anciens, mais que nous supportons. Pourquoi ? Pour ne pas être accusés de racisme ! La propagande gouvernementale nous répète, ad nauseam, depuis notre enfance que nous sommes coupables et racistes. Comment pouvons-nous nous laisser insulter de la sorte ? Comment se fait-il que les descendants des Francs acceptent une pareille soumission ? La propagande gauchiste qui est martelée à l’école, dans les médias, les universités est-elle assez puissante pour avoir obtenu ce résultat, ou notre stérilisation intellectuelle s’explique-t-elle, également, par ce problème de santé publique qu’est la baisse de la testostérone ? Poser la question du silence qui entoure ce problème majeur de santé publique ne contient-il pas la réponse ?

     

    François Jay

     

    Source : http://ripostelaique.com


    votre commentaire
  • Depuis trois semaines, dans une petite ville du Sud-Est de la France, Théoule, un couple ne peut plus accéder à sa résidence secondaire, squattée par un couple de musulmans, leurs deux enfants et un ami de la famille. Et comme l’Etat est seul dépositaire de la violence légitime, et que des lois protègent les squatteurs, ils ne sont pas prêts de récupérer leur maison, même si des événements nouveaux se font jour…

     

    votre commentaire
  • Témoignage d’un policier violemment agressé par 12 jeunes : “80% des coups étaient dans la tête (…) Un des gars m’a sauté à pieds joints sur la tête”


    votre commentaire
  • Marine Le Pen a peu de convictions mais elle a de l'instinct

    En choisissant pour sa rentrée politique de cibler exclusivement — allant ainsi à l'encontre de ses tropismes gauchisants — les questions sécuritaires au moment où la France voit se développer sur son sol la barbarie venue d'ailleurs, elle sait qu'elle sera entendue par les Français à qui elle demande de se "réveiller" oubliant au passage l'endormissement de son propre parti.

    Mais un bon discours ne suffit pas à faire le printemps national...

    Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France


    votre commentaire
  • Le Mans. Une bagarre éclate place de la Sirène : deux blessés

    Ce samedi après-midi, le gérant et les serveuses du Café Crème réinstallent les chaises en terrasse.
     
    Ce samedi après-midi, le gérant et les serveuses du Café Crème réinstallent les chaises en terrasse. | OUEST-FRANCE
    Ouest-France Thierry SOUFFLARD et Jérôme LOURDAIS

    Après une bagarre survenue, place de la Sirène au Mans, les policiers ont dû avoir recours à de la lacrymo, ce samedi 5 septembre 2020 dans le centre-ville du Mans (Sarthe). 

    14 h 45, ce samedi, le gérant et deux serveuses du café Crème, place de la Sirène au Mans, installent leurs chaises en terrasse.

    Exceptionnellement, le café ouvre à 15 h. Au lieu de 11 h, d’habitude.
    « On ouvre plus tard parce qu’il a fallu ranger et nettoyer après le bazar d’hier soir », confie une serveuse.
    Le bazar, c’est une grosse bagarre.
    Avec des chaises et des tables qui volent. Et la porte principale du café brisée : la vitre est désormais couverte d’une planche.Cette bagarre s’est déroulée vers minuit et demi.
    Selon le gérant, la police a tardé à venir après son appel. *

    « C’est hier soir qu’on aurait eu besoin de vous ! », s’exclame d’ailleurs bien fort, ce samedi après-midi, un Manceau regardant un fourgon de police passer au ralenti, place de la Sirène.
    « Nous ne pouvons pas être forcément là, immédiatement, lorsque survient une bagarre quelque part en ville. Mais nous sommes ensuite intervenus rapidement pour rétablir l’ordre », confie un officier de police.

    À leur arrivée, les forces de l’ordre constatent effectivement assez vite « des traces de bagarres », avant de devenir, eux-mêmes, la cible de jets de pierres et de bouteilles.
    Les policiers emploient alors de la lacrymogène pour « libérer la place ».
    Au total, ils seront une vingtaine à intervenir jusqu’à 2 h du matin.
    Sur des vidéos circulant sur le réseau Twitter, on aperçoit des individus lançant des chaises et des tables vers l’entrée du café.
    Selon un témoin, la bagarre a débuté devant la porte de l’établissement.
    Les clients en terrasse s’enfuyant dès le début de la rixe.
    Avec le temps clément de la soirée, cette place était particulièrement peuplée.

    Aucune garde à vue


    Deux personnes ont été légèrement blessées avant d’être conduites au centre hospitalier.
    Il s’agit de deux jeunes hommes.
    Ce samedi soir, les forces de l’ordre n’avaient procédé à aucune garde à vue.
     Ils ont passé cette journée de ce samedi à tenter de décrypter la scène.
    Avec les bandes de vidéosurveillance épluchées à la loupe et l’écoute de plusieurs témoignages.
    Selon les premiers éléments de l’enquête, rien ne laisse penser à l’arrivée d’un ou de plusieurs groupes qui auraient pu arriver de l’extérieur du département pour causer le trouble.
    Les participants à cette bagarre semblent être plutôt des locaux. « Mais l’enquête risque d’être longue », précise un officier de police.

    votre commentaire