• Éric Zemmour : Le fiasco intégral de Marine Le Pen

    2048x1536-fit_eric-zemmour-salon-livre-mars-2015.jpg

    Eric Zemmour Le Figaro magazine cliquez ici

    CHRONIQUE - Au cours de cette campagne présidentielle, Marine Le Pen a changé en plomb tout l'or qu'elle touchait.

    Tout le monde connaît la légende du roi Midas : le roi qui transformait le plomb en or.

    Au cours de cette campagne présidentielle, Marine Le Pen a réussi l'exploit de réécrire la légende à l'envers : elle a changé en plomb tout l'or qu'elle touchait.

    Au début de la campagne électorale, les sondages lui promettaient un score avoisinant les 30 % ; elle a fini à 21 %. Sa place au second tour était assurée ; il n'a pas manqué grand-chose pour que François Fillon et même Jean-Luc Mélenchon lui passent devant. Elle devait sortir première ; elle a fini deuxième derrière Macron. Au début de l'entre-deux-tours, on lui promettait 40 % des voix, voire davantage. Une dynamique pouvait la conduire, non à la victoire, mais à 45 % des suffrages. Une défaite honorable. Et qui préserve l'avenir. Mais avant, il y eut le débat télévisé : Marine Le Pen a fini à 33 % !

    On peut se ­demander aujourd'hui si ce n'est pas la candidate qui plombe son camp et les idées qu'elle est censée défendre.

    Depuis des années, son entourage explique que le Front national, le parti, son image, son nom même, l'héritage sulfureux de son père, ses « obsessions » historiques et démographiques, tout cela obère la progression de la candidate. On peut se demander aujourd'hui si ce n'est pas la candidate qui plombe son camp et les idées qu'elle est censée défendre. C'est au contraire parce que les intuitions de son père sur l'immigration se sont avérées pertinentes que la fille engrangeait un électorat qu'elle ne mérite pas.

    A l'époque, on le sommait de se taire au nom de la morale. Ce n'est plus nécessaire : à part quelques discours bien troussés, Marine Le Pen s'autocensure d'elle-même ; jamais, dans un débat télévisé, elle n'a développé son programme en matière d'immigration. Jamais, ou presque, elle n'a évoqué la suppression du regroupement familial, du droit du sol, de la double nationalité, l'interdiction des tenues religieuses et islamiques dans la rue, etc. Et quand elle en parlait, c'était en coup de vent. Comme si elle avait honte de son père. C'était pourtant ce que son électorat attendait. C'était pour cela qu'il l'avait rejointe. Et c'était pour cela que d'autres auraient pu venir. D'autres qui avaient voté Fillon hier, ou Sarkozy avant-hier.

    Mais Marine Le Pen voulait parler d'économie, d'Europe et d'euro. L'identité était pour elle un gros mot ; la souveraineté était son graal. Elle s'était mis dans la tête - ou plutôt Florian Philippot lui avait mis dans la tête - qu'il fallait réussir le rassemblement du camp du non aux référendums de 1992 et de 2005. L'idée est belle, et aussi ancienne que la campagne contre Maastricht il y a vingt-cinq ans. L'idée n'a jamais réussi, même lorsqu'un homme de gauche, républicain impeccable, Jean-Pierre Chevènement, la mettait en œuvre. Parce que le sectarisme de la gauche est tel que même Philippe de Villiers fut ostracisé par les amis du « Che ».

    Jacques Sapir gère le cerveau de Florian Philippot, qui gère le cerveau de Marine Le Pen. Trio infernal. Trio de l'échec.

    La leçon n'a pas servi. Un économiste brillant, Jacques Sapir, homme de gauche et pourfendeur talentueux de l'euro, a convaincu ses nouveaux amis, Marine et Florian, que tout était possible. Que le rapprochement des deux rives, comme disait Chevènement, pourrait s'opérer autour d'un ennemi commun: l'euro. Mais cette alliance avait un prix : il fallait mettre un bémol sur l'immigration. Renoncer à juguler l'islam et sa prétention à régenter des parties de plus en plus importantes du territoire français. Ce que Sapir appelait « un discours républicain », alors que c'est en vérité l'exact opposé. Toute la campagne de Marine Le Pen est inscrite dans ce funeste compromis : Jacques Sapir gère le cerveau de Florian Philippot, qui gère le cerveau de Marine Le Pen. Trio infernal. Trio de l'échec.

    Quand on est incompétent en économie, on parle d'autre chose

    Pour deux raisons majeures. L'électorat de gauche ne fut pas au rendez-vous : les mélenchonistes se sont abstenus ou ont voté Macron ; dédaignés, voire méprisés par la candidate, les électeurs de Fillon ont fait pareil: seuls 20 % d'entre eux ont mis dans l'urne un bulletin Marine Le Pen. C'est ce qui s'appelle perdre sur les deux tableaux.

    Et puis, il y eut le débat télévisé. Les médias lui reprochèrent son agressivité ; ce fut sans doute son seul atout. Marine Le Pen s'est avérée insuffisante et incompétente. Incapable d'argumenter et de défendre des positions économiques, qui avaient fluctué dans les derniers jours, et dont elle ne semblait pas comprendre les ressorts. Quand on est incompétent en économie (Mitterrand l'était), on parle d'autre chose : d'histoire, de littérature, de la France, de son destin, de son peuple, de sa grandeur. Mais Marine Le Pen ne le fit pas. Pourtant, elle avait une chance inouïe : l'économisme est passé de mode. La science des technocrates, qui impressionnait et intimidait au temps de Giscard et de ses graphiques, est délégitimée par les échecs.

    En revanche, les attentats, les vagues migratoires, le retour de la lutte des classes, la dissidence des élites occidentales ont remis au premier plan les questions historiques du destin des peuples et des nations : les questions identitaires.

    C'est la leçon qu'il fallait tirer du Brexit et de Trump, et pas le départ de l'Union européenne ! Marine Le Pen a eu tout faux de bout en bout. Faux sur la stratégie, faux sur la tactique.

    Un fiasco intégral.

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2017/05/12/eric-zemmour-le-fiasco-integral-de-marine-le-pen-5943221.html


    votre commentaire
  • DE LA FRANCE A GENOUX 

    A LA FRANCE APAISÉE ! 

    Il doit désormais rebaptiser son mouvement ; "à genoux, la France". La bonne soupe permet toujours de renier ses paroles d'hier, tout bords compris.

    Résultat de recherche d'images pour "les habitant de yerres en colère contre Dupont Aignan"

    Mesdames ,Mesdemoiselles,Messieurs ;
    Pour bien finir la soirée de la fin des présidentielles, le sort de l'homme qui se prenait pour de Gaulle et qui a fini comme Laval... Sa défaite le fut fatal dans sa ville de Yerres sa propre ville de Dupont-Aignan, a voté à 68,47 % pour... Macron ...

    Résultat de recherche d'images pour "les habitant de yerres en colère contre Dupont Aignan"

    Petite mise au point ;
    Le 3 novembre 2016, sur RTL, Nicolas Dupont-Aignan appelait même ses compatriotes à ne pas céder à « l'impasse du Front national », à « l'aventure d'un saut sans parachute ». Il expliquait alors : « Je suis le seul à proposer une rupture dans le calme. Je suis gaulliste. Je pense que le FN n'a pas les bonnes solutions. Il est le meilleur allié du système.»///... Fin de presse RTL ...

    Quand on se prétend être gaulliste et se vanter que sont grand-père et ceci, et cela, pendant la grande guerre ,vraiment, ils y aurait-il que chez eux les Dupont Aignan battu pour la France ???...

    Résultat de recherche d'images pour "les habitant de yerres en colère contre Dupont Aignan"

    Il faut être logique et un véritable gaulliste ne s'allierait pas au parti anti-gaulliste de droite (FN) dont ceux pour une Algérie et le pire d'abandonnée après le 19 mars 1962 ses enfants de sangs de la mère patrie . Seront-il prêt a brader la mère patrie, eh bien moi, je doute de ses personnages qui ne sont là que pour la gloire et la gamelle. Et dire que de nombreux pieds-noirs se sont mis à genoux devant lui,alors depuis d'avoir la carotte entres les fesses le traitant de grande Zohra, "pour sauver quoi en quelques sortes" ,rien du tout car nous sommes dans un conflit bien déterminé et vous le savez tous principalement les PN ... 
    Il a fait quoi en plus pour pouvoir avoir le poste de Premier ministre : promis d'aider à payer la présidentielle dont il ne sera pas remboursé, car il n'a pas atteint les 5% ? Pour renier ses principes et fouler le gaullisme ainsi, bafouer ses cadres et militants,pour trahir, pour salir... "A cela ? .Les fiançailles ont été de courte durée"...Je vous remercie ...Sylvestre Brunaud..

     


    votre commentaire
  • Législatives : l’ex-chef du FN 95 candidat face à son ancien parti

    Taverny, le 20 janvier 2014. Alexandre Simonnot, ex-secrétaire départemental du FN 95, se présentera aux législatives sous l’étiquette de l’Union des patriotes, contre son ancien parti. LP/Sébastien Nieto
     
     
    Alexandre Boucher

    En plein tourment interne après sa défaite au second tour de l’élection présidentielle, le FN aura de la concurrence sur la 3e circonscription (Beauchamp, Cormeilles, Herblay) aux élections législatives. Alexandre Simonnot, ancien secrétaire départemental du FN 95, se présentera sous l’étiquette de l’Union des patriotes. Il regroupe les comités Jeanne de Jean-Marie Le Pen, le parti de la France (PDF) de Carl Lang et le mouvement Civitas.

    « Je suis candidat car le FN a parachuté une brave dame (NDLR : Fabienne Daumas) qui ne connaît rien de la circonscription, explique celui dont l’arrière-arrière grand-père, Auguste Godard, a été maire de Taverny à la fin du XIXe siècle. C’est malheureux, parce que cela prouve qu’ils n’ont trouvé personne pour me remplacer en deux ans. »

    Toujours aussi remonté depuis son limogeage, Alexandre Simonnot est sans concession en donnant son avis sur le résultat de l’élection présidentielle. « Je préfère garder mon vote secret, indique le délégué médical et conseiller municipal d’opposition à Taverny. Je suis consterné par le manque de niveau qu’a montré Marine Le Pen durant le débat d’entre-deux tours. Elle a des grandes qualités, mais a montré ses limites. Elle n’a pas la carrure pour être présidente. »

    Et il se montre encore moins tendre envers son ancien parti « dirigé comme la Corée du Nord ». « Le FN s’est tiré une balle dans le pied en se coupant de sa base. 30 % des conseillers municipaux élus en 2014 ont démissionné. Sur la 3ecirconscription, les panneaux officiels n’ont pas été entretenus durant la campagne. Ils étaient déchirés, illisibles. C’est la preuve qu’il y a de moins en moins de militants. »

      leparisien.fr

    votre commentaire
  • Une élue FN suspendue par le parti pour islamophobie et homophobie…

    par Pierrot

    Après le naufrage de mercredi, Il devrait pourtant y avoir des préoccupations plus importantes à la direction du néo-FN… 

    Trouvé sur Le Figaro : « Catherine Blein est désavouée, elle ne sera pas candidate aux législatives », a expliqué Odile de Mellon, secrétaire départementale du FN dans les Côtes-d’Armor, jugeant « évident » qu’une procédure d’exclusion soit engagée. Le site internet BuzzFeed a révélé aujourd’hui que Catherine Blein s’était répandue pendant plusieurs années en propos anti-musulmans, anti-juifs et anti-homosexuels sur ses comptes Facebook et Twitter. « Honte à l’islam qu’il faut éradiquer de notre sol par ‘principe de précaution' », écrivait-elle ainsi sur Twitter le 28 juin 2015, selon le site. Interrogée sur ses propos par BuzzFeed, elle affirme au site internet souscrire à la théorie du « grand remplacement », selon laquelle la population française blanche serait volontairement remplacée petit à petit par une population immigrée. « Évidemment que c’est programmé ! C’est fait dans le but de créer une espèce de race… une mixité qui nous fera disparaître en tant que peuple blanc européen », explique-t-elle. Dans un post du 24 octobre 2013, cette fois sur Facebook, Catherine Blein avait écrit par ailleurs: « Merci a l’UMP et au Medef d’avoir fait entrer 250.000 immigrés chaque année (…) merci à l’UMP d’aller prendre ses ordres chez les franc-macs et l’association des Juifs de France. » Elle s’insurge également sur Twitter contre l’hommage rendu par son compagnon au policier abattu sur les Champs-Elysées, Xavier Jugelé. « Toutes les occasions sont bonnes de faire entrer l’homosexualité dans nos vies », écrit-elle. A la suite de l’article de BuzzFeed, la conseillère régionale expliquait ce vendredi sur son compte Facebook qu’elle maintenait ses positions: « En nous battant pour la France c’est aussi POUR VOUS que nous nous battons… » Source : Le Figaro
    Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com/une-elue-fn-suspendue-par-le-parti-pour-islamophobie-et-homophobie |


    votre commentaire
  • Riec-sur-Belon : Train gratuit pour les clandestins soudanais et afghans pour prier à la mosquée de Lorient

    Le maire PSF de Riec-sur-Belon, Sébastien Miossec, militant du remplacement de population

    BREIZATAO – NEVEZINTIOU (04/05/2017) Suite à l’implantation imposée par le gouvernement français de migrants clandestins en Bretagne, fin 2016, les communes de Kemperle (Quimperlé) et Rieg (Riec-sur-Belon) hébergent depuis des colons afro-musulmans, dont des soudanais et des afghans.

    Sébastien Miossec, le maire socialiste de Riec-sur-Belon, avait pris l’initiative d’héberger des clandestins dans divers appartements du centre-ville de cette commune, sans en avertir la population. Il avait été rejoint dans cette politique par le maire socialiste de Trégon (Trégunc) et de Molan (Moëlan-sur-Mer).

    Miossec avait également organisé une opération de propagande (source) en faveur du remplacement de population et de l’islamisation aux côtés de la Ligue des Droits de l’Homme. Une structure alliée aux Frères Musulmans militant notamment pour la burka de plage (voir ici).

    Se sachant en minorité face à l’opinion publique, ces maires socialistes agissent dans l’opacité la plus complète.

    Train gratuit pour prier à la mosquée

    Ainsi, les migrants clandestins soudanais et afghans de Rieg (Riec-sur-Belon) se rendent par exemple en train dans une mosquée de Lorient pour prier. Déplacements financés par les contribuables puisqu’en tant que pseudo « demandeurs d’asile », ces allogènes musulmans bénéficient d’aides diverses le temps que l’OFPRA organise leur régularisation.

    Outre la Couverture Médicale Universelle (CMU), rappelons que les clandestins disposent en effet de l’Allocation temporaire d’attente (ATA). Elle concerne les demandeurs d’asile qui ne sont pas hébergés en CADA, et s’élève à 340 euros par mois et par adulte.

    Ces voyages à caractère religieux, outre qu’ils préfigurent l’islamisation inhérente à la colonisation de peuplement précitée, n’ont jamais été évoqués par les maires socialistes des communes évoquées. Non plus que par les organisations d’extrême-gauche œuvrant fanatiquement en faveur de l’invasion migratoire.

    Pour faire connaître votre réaction au maire socialistede Riec-sur-Belon Sébastien Miossec :

    Tél. 02 98 06 91 04
    Fax 02 98 06 50 40
    Email : accueil@riecsurbelon.fr


    votre commentaire