• Accusé de détournement d'argent, Hamon menacerait « balancer la vérité » sur la campagne de Hollande en 2012

    Répondant aux hollandistes qui l'ont accusé d'avoir détourné de l'argent de sa campagne pour fonder son propre mouvement politique, Benoit Hamon sort les griffes. Et selon le Canard enchaîné, il disposerait d'un moyen de pression non négligeable.

    « Si vous continuez, on balance toute la vérité sur la campagne présidentielle de Ségolène Royal [en 2007] et de François Hollande [en 2012]. Et on en connaît beaucoup », aurait lancé Benoit Hamon, selon un article paru dans le Canard enchaîné le 29 août.

    Le malheureux candidat à la présidentielle, qui n'avait obtenu qu'à peine plus de 6% lors du premier tour du scrutin, serait en effet très agacé par les critiques des proches de François Hollande qui l'accusent d'avoir détourné de l'argent de sa campagne présidentielle largement financée par le Parti Socialiste, pour pouvoir lancer son propre mouvement politique après avoir quitté les rangs du parti.

    Pour l'ancien candidat, ces critiques relèvent de la jalousie face à son succès. Il se tare au contraire d'une « transparence totale » de ses comptes de campagne et de son mouvement politique, « le mouvement du 1erjuillet ».

    Benoit Hamon compte néanmoins quelques défenseurs dans les rangs du PS, dont le trésorier Jean-François Debat qui a déclaré qu'il n'y avait « aucune raison de douter » de ses comptes de campagne.

    Source : http://francais.rt.com


    votre commentaire
  • Anne Hidalgo : « Notre-Drame de Paris », ou le sectarisme dangereux d’une idéologue

    Fermée depuis un mois pour l’aménagement d’une nouvelle piste cyclable, la « berge 16e » a rouvert ce lundi matin. Mais en partie seulement : sur les trois voies de circulation, il n’en reste plus qu’une pour les automobilistes. De quoi ajouter à l’exaspération des Parisiens et surtout des Franciliens qui passent des heures dans des bouchons créés à dessein par la mairie de Paris dans le seul but de servir sa com’.

    Petit détail en passant : le RER A, la ligne la plus fréquentée d’Europe avec 1,2 million de voyageurs quotidiens, est actuellement à l’arrêt pour travaux. Mais qu’importe à Mme Hidalgo : les transports, c’est le STIF, et le STIF, c’est son ennemie Valérie Pécresse.

    Eu égard à ses penchants, Bertrand Delanoë était surnommé « Notre-Dame de Paris ». Celle qui a pris sa suite est devenue « Notre-Drame de Paris ». C’est le titre, hélas fort justifié, du livre d’Airy Routier et Nadia Le Brun à paraître jeudi (Albin Michel). Le Figaro Magazine lui a consacré sa une ce week-end, en publiant les bonnes pages, et RTL recevait lundi matin Airy Routier pour commenter, notamment, cette nouvelle fermeture d’un axe routier indispensable à la capitale, révélatrice de la véritable « pathologie anti-voitures » du maire de Paris. Et d’expliquer, preuves à l’appui, qu’on « organise artificiellement des bouchons en amont pour masquer les délires de la neutralisation des berges rive-droite » (empruntées quotidiennement par 45.000 véhicules), tout en avançant des chiffres inventés de toute pièce sur les méfaits de la pollution afin de justifier une politique absurde et surtout contre-productive. Résultat : boulevards et petites rues bouchés, périphérique saturé plusieurs heures par jour, tout comme la rocade de l’A86 et les abords de Paris, totalement embouteillés.

    Commentaire désabusé du journaliste : « L’axe Est-Ouest de Paris est maintenant totalement bloqué. Il ne reste plus qu’à bloquer l’axe Nord-Sud. »

    C’est que « la reine Verte », « la reine des bouchons », « la pasionaria du social », « sainte Anne du Bon Accueil » est seulement préoccupée de sa com’. Elle a créé pour cela une agence bidon, C40, subventionnée à hauteur de 200.000 euros, dans le seul but d’asseoir sa candidature aux présidentielles de 2022, et développe sa politique assassine en conséquence.

    Son objectif affiché est en effet « d’accroître la diversité sociale et ethnique de la capitale ». En dangereuse idéologue qu’elle est, elle entend « corriger l’héritage historique » (sic) de Paris en y créant 30 % de logements sociaux. Pour ce faire, la mairie exerce donc son droit de préemption dans les beaux quartiers, quitte à acheter des biens à des prix délirants : 12.000 euros le m2 dans le XVIe, 13.400 à Montmartre ! Hidalgo s’en fout, c’est le contribuable parisien qui paiera. Ainsi la dette de la capitale est-elle passée de 1 à 5,7 milliards d’euros, la mairie dépensant chaque année 400 millions de plus qu’elle n’en gagne.

    On pourrit des quartiers entiers, mais attention : pas question de critiquer sans être accusé de racisme. La preuve par Ian Brossat, l’adjoint PCF chargé des migrants qui a tweeté ce week-end : « Je viens de lire le dossier du Fig Mag sur Paris. Une benne ne suffirait pas à rassembler la masse d’ordures racistes qu’il contient… »

    Pour finir, et puisqu’il est question d’ordures dans ce Paris devenu, en effet, une benne à ciel ouvert : les rats y pullulent, non plus seulement de nuit mais aussi de jour, courant sur les pelouses au milieu des touristes. « Les squares, les jardins municipaux envahis doivent être fermés les uns après les autres pour être dératisés, avec des produits chimiques agressifs et polluants à côté desquels le dioxyde d’azote et les particules fines ont la dangerosité de l’eau de Cologne. »

    Mais qu’importe : on aura les Jeux olympiques en 2024 et les Gay Games l’année prochaine. Avec des rats et des punaises aux fesses, on battra peut-être des records ?

    Marie Delarue

    Source : http://www.bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Le président américain dénonce avec force l’organisation terroriste communiste « Antifa »

    Lors de son meeting de Phoenix (Arizona), le Président Donald Trump a dénoncé avec vigueur l’organisation terroriste communiste « Antifa » pour les violences qu’elle commet depuis un an aux USA.

    « Ils ont des masques, des barres de fer, ils ont tout : les "Antifas" ! » a tonné le chef de l’État le plus puissant de la planète.

    L’organisation, fondée par les communistes pro-soviétiques en Allemagne, s’illustre depuis longtemps en Europe – ainsi qu’en France et en Bretagne – où elle bénéficie de la protection des autorités et des partis de gauche institutionnels qui s’en servent comme milices de rue.

    Depuis la campagne de Donald Trump, elle tente de s’en prendre violemment aux meeting de M. Trump. Des troubles ont encore eu lieu à l’initiative des « antifas » à Phoenix, où ils s’en sont pris à la police.

    Source : http://breizatao.com


    votre commentaire
  • 15 jeunes marocains attrapent la rage après avoir violé une ânesse

    C'est une histoire bien sordide qui s'est passée dans la région de Sidi Kacem, au Maroc. 15 mineurs ont violé une ânesse, au début du mois d'août. Mais d'après les médias locaux, les adolescents ont dû être hospitalisés d'urgence : ils auraient attrapé la rage suite à leurs actes zoophiles. 

    Selon H24info, les faits se sont déroulés le 10 août dernier. Quinze garçons mineurs, âgés de 7 à 15 ans, ont violé une ânesse, à Sidi Al Kamel. Si le pauvre animal n'a pas pu se défendre, il leur aurait tout de même laissé un « cadeau empoisonné »... En effet, les quinze jeunes garçons auraient été évacués d'urgence à l'hôpital, afin d'être traités contre la rage. Les adolescents n'ont pas réfléchi au fait que violer cette ânesse pouvait mettre en danger leur santé. Interviewé par Chouftv, l'un des auteurs du viol a expliqué son acte par l'ennui : « Si on avait un endroit où on pouvait s'amuser, on n'aurait pas fait ce qu'on a fait avec l'ânesse ».

    Si cette histoire peut choquer, cette pratique n'est pas non plus rare dans les campagnes marocaines. «On crie au scandale, pourtant tout le monde sait que dans le milieu rural, les premières expériences sexuelles se font souvent sur des animaux», a déclaré Amal Elbekri, secrétaire générale adjointe du Réseau associatif pour la protection animale, à Telquel. Toutefois ce phénomène existe aussi dans les villes. Aujourd'hui, la zoophilie ne fait pas encore partie des grandes préoccupations du gouvernement. Toutefois, pour certaines associations, il est important de faire changer les mentalités, de sanctionner ces pratiques, et surtout de rééduquer ces zoophiles.

    Source : http://www.ladepeche.fr


    votre commentaire
  • Cachez ces viols qui nuisent au vivre-ensemble

    La députée britannique travailliste Naz Shah a « aimé » et « retweeté » un message au contenu pour le moins sulfureux : « Ces filles abusées à Rotherham et ailleurs devraient juste fermer leur gueule. Pour le bien de la diversité ! »

    Depuis au moins une quinzaine d’années, les scandales pédophiles éclaboussent la ville de Rotherham, où un réseau de violeurs majoritairement d’origine pakistanaise sévit.

    La question de l’origine des agresseurs est brûlante au Royaume-Uni. Mi-août, le député travailliste Sarah Champion a été contrainte de démissionner de son poste de secrétaire d’Etat pour les Femmes et l’égalité du cabinet fantôme de Jeremy Corbyn, après avoir écrit un article dans le Sun dans lequel elle affirmait que la « Grande-Bretagne a[vait] un problème avec les hommes britanniques d’origine pakistanaise qui viol[aient] et exploit[aient] des filles blanches ».

    Source : http://lesalonbeige.blogs.com


    votre commentaire