• Quand Hollande séchait les cours ..

    Quand Hollande séchait les cours ..

    Quand Hollande séchait les cours ..

    Ben a comprendre de mieux en mieux le déficit nul, la croissance zéro, le chômage en hausse.... En bref tous les paramètres en économie dans le rouge, vu les élèves brillants que furent Moscovici et surtout celui qui est notre Président par erreur actuel !!  

    Déjà un scooter et des croissants à l'époque??quoi que?? .. "faut bien que jeunesse se passe "comme disait Taubirat .. 

     Pierre Moscovici se souvient qu'à Sciences-Po, le Président était fréquemment aux abonnés absents.

    Un "dossier". Dans le jargon populaire, c'est ainsi qu'on pourrait qualifier une partie de l'interview que Pierre Moscovici a donné aux étudiants de Sciences-Po. Filmée par les élèves de la grande école parisienne, elle a été diffusée en fin de semaine par Yahoo TV et repérée par Le Lab d'Europe 1. Professeur d'économie dans cette école dans les années 1980, l'ancien ministre de l'Economie enseignait alors en compagnie d'un certain François Hollande. Et le député du Doubs a lâché quelques informations croustillantes sur celui qui allait devenir chef de l'Etat.

    Absent "une fois sur trois"

    De son binôme d'alors, Pierre Moscovici dresse un portrait élogieux... et un peu critique aussi. Avec un petit sourire, il se souvient du chef de l'Etat comme d'un homme "brillant", "drôle", mais qui "avait un petit défaut, c'est qu'on ne savait jamais s'il allait venir ou pas". Durant ces cours d'économie, "chacun donnait sa leçon, 45 minutes l'un, 45 minutes l'autre". Mais le professeur Moscovici, lui, devait se montrer très attentif et polyvalent. "Il fallait toujours que j'ai un deuxième exposé dans ma poche", déclare-t-il aujourd'hui.

    Et pour cause : "Une fois sur trois, François Hollande, je savais qu'il allait venir et il venait. Une fois sur trois, je ne savais pas s'il allait venir, et il venait quand même. Une fois sur trois, je suis au regret de dire qu'il arrivait qu'il ne vienne pas." Heureusement, pour les étudiants de Sciences-Po, Pierre Moscovici était plus fiable. "Je devais  toujours, toujours assurer", affirme-t-il. Une trentaine d'années plus tard, l'absentéiste François Hollande est tout de même devenu le septième président de la Ve République, grâce entre autre au travail de son directeur de campagne... Pierre Moscivici. (6Médias) http://actu.orange.fr/france ..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :