• Quand Cazeneuve confie aux Algériens la formation des imams « français ».

    Quand Cazeneuve confie aux Algériens la formation des imams « français ».

    Posté par: Kader Hamiche..

    Cazeneuve

        Evidemment, quand on connaît la filiation piérouge de Bernard Cazeneuve, on n’est pas étonné de la haine que le Ministre de l’Intérieur porte aux patriotes français et de son discours résolument islamophile. Pour ceux qui ne le savent pas, le ministre des cultes est fils d’instituteur piénoir socialiste, son père ayant même été responsable PS à Senlis. Vous ne le verrez pas sur son CV car ces gens-là sont honteux de leur passé « colonialiste ». En effet, pour la doxa de gauche, les instituteurs de l’Algérie française étaient, comme chacun sait, tous d’affreux colonialistes…   

        Cela aide à comprendre pourquoi cet homme en charge de la paix publique n’a pas hésité à donner lui-même le signal de l’hallali contre Eric Zemmour, ce, dès le 15 décembre dernier alors que l’encre (si on peut encore oser cette image) du mot « déportation » n’avait pas encore séché sur le blog du très républicain Mélenchon.

        Quatre jours plus tard, il se rendait en Algérie pour y signer une convention de formation d’imams en vue de rendre l’islam français compatible avec la République et avec la laïcité : ce qu’on appelle la quadrature du cercle ! Sous-entendu : ces imams seraient ensuite dispatchés dans nos banlieues pour y prêcher le bon Islam selon Saint-Bernard Cazeneuve. De quoi je me mêle ?

        Mais ça confirme ce que nous savions, à savoir que ce sont des étrangers – auxquels on donne en express la nationalité française – qui sont en charge des Musulmans de France. Autrement dit, en acceptant un Islam « en France » et non « de France », nos gouvernants montrent qu’ils ont définitivement renoncé à l’intégration des Immigrés musulmans dans la Nation au profit de leur intrusion. Au grand dam des Musulmans qui rêvent de se noyer dans la masse, d’ailleurs.[1] Aux mosquées algériennes, des imams algériens, aux marocaines, des imams marocains, aux turques, des imams turcs. Seule concession : tout ce beau monde est rhabillé en bleu-blanc-rouge… et vert !

        Si on voulait une nouvelle illustration de la communautarisation accélérée de notre France, en voici une.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :