• MOMO LA PURGE ...

    Perpignan: Aliot est un ‘Bon’ avocat pour les siens

    aliot-bellebouUn ‘multi condamné’ au conseil municipal de Perpignan ?

    En 2014, la liste FN menée par le Député Européen Louis Aliot a vu 12 élus Frontistes entrer au conseil municipal Perpignanais, ou ils sont le seul groupe d’opposition. Depuis la douzaine a perdu une unité avec le départ du groupe de Clotilde Font partie du FN et s’inscrivant a présent aux non inscrits.

    Dans le groupe FN,  Mohammed Bellebou est qualifié comme représentant de la communauté Harki, et il avait déjà lors de la campagne électorale de 2014 retenu l’attention, pour avoir été condamné en 2010 par le tribunal correctionnel de Foix, à 3ans de prison, dont 2 ans fermes pour avoir, le 18 mars, menacé et séquestré pendant plus d’une heure, avec une bombe factice le sénateur Jean-Pierre Bel, devenu par la suite président du Sénat. Monsieur Bellebou était en outre poursuivi pour détention illégale d’arme de quatrième catégorie, lors de la perquisition au domicile suite à son opération ‘commando’ contre le Sénateur Bel, les enquêteurs ayant trouvé un fusil à canon scié à son domicile.  Questionné à ce sujet lors de la campagne des municipales, Louis Aliot déclarait alors  « Il a défendu les siens, et j’espère bien qu’il sera le premier fils de harkis à entrer au conseil municipal de Perpignan ! »     Dont acte Mr Aliot.

    Maintenant c’est pour une toute autre affaire que le tribunal d’instance de Perpignan vient de le condamner dans un délibéré du 9 décembre relatif à l’audience du 23/9/2016.  Cette fois c’est comme locataire indélicat, et  non paiement de plusieurs mois de loyers, ainsi qu’un état des lieux ‘difficile’ que le conseiller municipal vient d’être condamné, sans qu’il soit présent à l’audience.
    Les Bourricots sont en capacité de donner par anticipation la réaction de Louis Aliot à ce sujet : « Il a défendu les siens, et j’espère bien qu’il sera le premier fils de harkis à entrer au conseil municipal de Perpignan ! » 
    Il faut sans doute attendre une éventuelle 3eme condamnation pour savoir si curieusement la réaction du leader Frontiste et député Européen sera toujours identique: « Il a défendu les siens, et j’espère bien qu’il sera le premier fils de harkis à entrer au conseil municipal de Perpignan ! »  

    Tout ceci est d’autant plus risible que le triste ‘sire’ en question a déposé il y à un an (28/12/2015) un recours au Conseil d’Etat réclamant l’annulation des élections régionales de Décembre 2015, et la condamnation à l’inéligibilité de Carole Delga.   A défaut de jugement favorable, pourquoi ne l’a t’il pas prise en otage.

    En 2010 suite à l’action commando de prise d’otage par Mohammed Bellebou,   l’ancien président de l’union Nationale des travailleurs Français musulmans, Mohammed Zeraoulla, qui est en total désaccord avec l’engagement politique et les actions de Mohammed Bellebou avait déclaré : « Nous ne sommes pas des harkis, nous sommes des enfants de harkis. Nous n’avons pas le droit de salir la mémoire de nos parents par des actions terroristes. Nous ne laisserons pas ce genre d’actions salir notre réputation » .   Il ne parlait pas alors du non paiement des loyers, que dirait il en plus aujourd’hui

    Heureusement le FN a de bons avocats tels que Louis Aliot et Gilbert Collard.

    https://lebourricot.wordpress.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :