caveMis à la porte de son logement, un retraité de 67 ans vit depuis décembre dans une cave sans eau, ni chauffage, ni électricité. Auparavant, il vivait avec une amie dans un HLM, mais à son décès, il s’est retrouvé à la rue. Avec 1000€ de retraite, il n’a ni les moyens de louer un appartement ni de vivre à l’hôtel. La journée, le retraité cumule les petits boulots chez des personnes âgées et en même temps il partage les repas et quelquefois prend sa douche chez les gens qui le font travailler. Surtout, ce retraité veut garder la tête haute et surtout ne veut rien demander à personne même pas à son fils “Il n’est pas au courant.  Je ne veux pas m’imposer” Triste… 

Ce n’est pas normal qu’en 2016, un retraité dorme à la cave sans eau ni électricité.

Il faut savoir et personne n’en parle que 24% des personnes surendettées sont des seniors et 2% des SDF ont plus de 65 ans ! 2000 seniors dorment dehors chaque nuit ! On évalue à plus d’un million le nombre de personnes âgées qui, en 2018, seront en dessous du seuil de pauvreté. De plus en plus, de sans abri sont soit des travailleurs pauvres soit des personnes âgées et leur nombre est en forte expansion.

Déjà nous entendons les remarques “on accueille dignement les migrants et on laisse mourir de faim nos compatriotes” sans opposer les êtres humains, ne pourrait-on pas juste procurer à tous ceux qui le demande un hébergement digne et chaud ?

http://blog.seniorenforme.com/mis-a-la-porte-un-retraite-de-67-ans-vit-dans-une-cave/