• Meurtre à Saint-Denis .Corine décède sous les coups de son mari

    Meurtre à Saint-Denis : Corine décède sous les coups de son mari

    Meurtre à Saint-Denis .Corine décède sous les coups de son mari

    Corine Gobalraja, 42 ans, est morte hier de la main de celui qui avait partagé sa vie. Immédiatement interpellé, l'auteur des coups, âgé de 52 ans, a été placé en garde à vue. Une enquête devrait être ouverte à son encontre pour meurtre sur conjoint.

    C'est la voisine qui a appelé la police vers 13h30, après que deux autres voisins aient tenté d'entrer dans l'appartement, en vain. "Les forces de l'ordre sont arrivées en moins de 10 minutes mais c'était déjà trop tard. Il y a eu beaucoup de hurlements et beaucoup de coups avant", a-t-elle raconté.

    Le drame a eu lieu dans l'appartement du couple qui était en instance de divorce. Un appartement situé 11 rue de l'Afrique, à la Trinité, à Saint-Denis.

    Soupçonnant la présence de la police, l'homme a lui-même ouvert la porte et a accueilli les agents de police avec des propos glaçants : "Il a dit qu'il avait lui-même appelé le 18 et que c'était fini".

    Menotté, le mari a immédiatement été emmené au commissariat de Malartic, pour y être placé en garde à vue.

    Le couple vivait avec leurs deux filles qui n'étaient pas présentes lors du drame.

    L'homme, qui n'est pas connu des services de justice, n'aurait pas supporté l'officialisation d'une séparation. "Je ne crois pas qu'il était violent auparavant", indique une voisine. "Mais la situation était difficile entre eux. C'est lui qui avait déjà fait deux tentatives de suicide par le passé, et c'est sa femme qui l'avait sauvé et qui avait alors appelé les secours", croit savoir cette même personne, voisine du couple depuis cinq ans.

    Le mari aurait, semble-t-il, profité de l'absence de ses deux filles ainsi que de la petite fille, pour passer à l'acte. Reste à l'enquête de déterminer s'il avait prémédité son geste.

    Selon les premières constatations faites sur les lieux du crime, l'homme aurait frappé sa conjointe principalement au visage, avec des objets présents dans l'appartement. La scène, d'une rare violence, s'est déroulée à huis clos.

    À son image, c'est tout un quartier qui est sous le choc de ce nouveau drame conjugal.

    Corine est la cinquième femme à périr de violences conjugales depuis le début de l'année.

    https://www.clicanoo.re/Faits-Divers/Article/2017/10/29/Meurtre-Saint-Denis-Corine-decede-sous-les-coups-de-son-mari_497913


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :