• Mépris absolu du préfet Carenco pour les Français opposés aux migrants

    Mépris absolu du préfet Carenco pour les Français opposés aux migrants : « Ils gueulent. Je m'en fous »

    La semaine dernière, lors d’une conférence de presse, Jean-François Carenco, Préfet de la région Île-de-France, a fait dans la grande classe républicaine. « Je vais installer des centres. Beaucoup gueulent (sic) pour la forme. Je m’en fous (sic). Les gens ont peur de tout. On verra qui râlera vraiment lorsque ce sera fait et combien de temps. »

    L’avertissement semble bien valoir pour « ceux qui disent n’importe quoi, groupes de pression et d’influence », comme pour les maires. « Ils sont minoritaires », estime-t-il.

    Il existe ou existera 79 centres d’hébergement dans toute l’Ile-de-France. Le département des Yvelines devrait en compter cinq ou six. Plus globalement pour le département, le préfet de région se dit prêt à « passer outre l’avis des maires. Les réunions qu’ils ont eues avec le préfet des Yvelines n’ayant pas abouti. » Nul n’en saura plus. Hors de question de livrer la liste des sites choisis. « Je veux que cela se fasse dans la sérénité. Arrêtons d’attiser les haines. Je ne veux pas que tout le monde aille les photographier, les filmer. »

    Dans la méthode, Jean-François Carenco veut avancer « le plus vite possible. Je peux utiliser des anciens hôtels, des anciennes casernes de gendarmerie, faire installer des structures modulaires ». Le champ des possibles est presque sans limite pour une raison. « L’Europe va très mal, mais elle attire. Et si d’autres migrants arrivent, nous les prendrons. Le flux risque d’augmenter ? Ce n’est pas un problème. Le monde est comme ça. »

    « Il s’agit de jeunes hommes plutôt en bonne santé. Ils apprennent vite et sont motivés. Beaucoup ont travaillé dans le bâtiment. Peut-être pourront-ils servir la construction du Grand Paris ? » ose-t-il dire alors que des millions de Français sont au chômage.

    A noter que Monsieur Carenco est un serviteur zélé de l'État socialiste et surtout un adversaire acharné des nationalistes français, voir ici, ici ou ici

    Source : http://www.78actu.fr/migrants-le-prefet-de-region-ils-gueulent-je-m-en-fous_42751/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :