• Maria, 19 ans, violée et assassinée par un migrant ...

    Maria, 19 ans, violée et assassinée par un migrant venu apporter sa richesse culturelle à l'Allemagne

    SOURCE : RFI -- Elle s'appelait Maria, 19 ans, étudiante en médecine promise à un brillant avenir, engagée à la fois dans le syndicat chrétien de son université de Fribourg, dans le sud-ouest de l'Allemagne, et dans un groupe d'aide aux réfugiés... Une jeune fille exemplaire et un père fonctionnaire à Bruxelles, lui aussi engagé dans l'aide aux réfugiés (Clemens Ladenburger, membre du service juridique de la Commission européenne à Bruxelles).

    Maria-ladenburgerLe 16 octobre, le cadavre de la jeune fille est repêché dans une rivière. Le 2 décembre, son agresseur présumé, confondu par son ADN, est arrêté. C'est un jeune Afghan de 17 ans, mineur donc, Hussein K. né à Ghazni, en Afghanistan, arrivé illégalement en Allemagne en novembre 2015, accueilli par une famille allemande bien sous tous rapports, et aujourd'hui sous le choc. Lorsque l'agresseur dit "présumé" (il a avoué le meurtre) de Maria est arrêté, la chaîne de tv publique ARD choisit de ne pas traiter le sujet lors du journal télévisé du soir, une référence journalistique en Allemagne. La chaîne, attaquée par l'extrême droite, se justifie le lendemain en évoquant le caractère « régional » du fait divers.

    Selon le parti populiste AfD, on a voulu au contraire anesthésier l'opinion, pour la détourner de l'arrivée massive des réfugiés. L'affaire Maria serait la preuve qu'Angela Merkel a exposé les Allemands - et surtout les Allemandes- à des risques inconsidérés.-- SOURCE : RFI

    Natacha Bouchart déclaration sur les migrants


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :