• Les enseignants se transforment en propagandistes de la diversité

    Béziers. Les enseignants se transforment en propagandistes de la diversité

    Béziers. Les enseignants se transforment en propagandistes de la diversité

     Béziers (Lengadoc Info) – A Béziers, le Collectif Anti Ingérence et Discriminations dans l’Éducation (CAID-E) organise à l’occasion de la semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme, une « fête des prénoms ». Une « fête » dont l’objectif décrit par le CAID-E est « de parler de la richesse de la diversité à partir d’un élément important de l’identité : le prénom (…). Parce qu’un prénom, c’est toute une histoire, des histoires, des parcours, des destinations, des « ici » et des « ailleurs » (…). La Fête des Prénoms c’est la célébration de la diversité, l’affirmation sans barbelés ni mots qui excluent de la farouche volonté de vivre ensemble, bien, en paix, dans la multiplicité de nos prénoms ». Cette « fête » organisée par le CAID-E aura lieu ce mercredi 30 mars au collège Katia et Maurice Krafft, à Béziers.

    Béziers fête des prénoms

    Le CAID-E, un collectif d’enseignants de Béziers contre Robert Ménard

    Le CAID-E est né en 2015 à Béziers suite aux propos de Robert Ménard lorsque celui-ci avait déclaré sur le plateau de l’émission Mots Croisés, que 64,6 % des écoliers de la ville de Béziers étaient de confession musulmane. « La goutte d’eau qui a fait déborder le vase » pour Sébastien Riberprey, professeur d’histoire-géographie au collège Katia et Maurice Krafft de la Devèze.

    Dans un entretien pour le journal de gauche La Marseillaise, Sébastien Riberprey ne cache pas que l’objectif du collectif est clairement de s’opposer à la politique de Robert Ménard, sans que cela aie forcément de lien avec l’Éducation Nationale. Ainsi le CAID-E s’est mobilisé pour venir en aide aux migrants syriens qui occupaient illégalement des logements dans le quartier de la Devèze. De même, le collectif a participé à la contre-manifestation organisée par l’élu d’opposition, Aimé Couquet (PCF), et le parti communiste, le 19 mars 2015, lors de l’inauguration de la rue du commandant Hélie Denoix de Saint Marc, résistant et officier français favorable à l’Algérie Française.

    Le CAID-E reçoit le soutien de certaines associations subventionnées telles que la Cimade, officine associative connue pour son engagement à l’extrême-gauche et en faveur de l’immigration illégale. Le 16 février dernier, le CAID-E a tenu une réunion dans les locaux de la Cimade de Béziers afin d’organiser la « fête des prénoms ».

    Photos : CAID-E

    Lengadoc-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :