• La bonne aventure de l'homme au chapeau rond !

    Posté par: LA LIGUE PATRIOTIQUE 36

    Une toute petite partie de l'homme au chapeau rond

    IL EN A FAIT DES CHOSES CE PETIT BONHOMME AU CHAPEAU MAIS IL N’A PAS TOUT FAIT , SES SUCCESSEURS ONT FAIT LEUR PART ….ET L’ACTUEL EST A LA MANŒUVRE….

    PETIT RAPPEL....POUR CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE..

    ( ou pour ceux qui étaient trop jeunes à cette époque et qui ne peuvent pas se souvenir )

    Scandaleux et socialiste

    L'homme qui a ruiné la France,

    les autres ont suivi !

    La bonne aventure de l'homme au chapeau rond !

    La bonne aventure du PETIT BONHOMME AU CHAPEAU .

    Un petit rappel du passé et des 14 années de POUVOIR de François MITTERRAND Sacré Tonton… POUR NE PAS L'OUBLIER… L'histoire ne s'efface jamais ! Le sublime Mitterrand a pu tout se permettre. SI la PRESSE parlait "Elle", elle risquait de gros problèmes et ses journalistes avaient peur (Jean-Edern Hallier n'a-t-il pas été assassiné par une mauvaise chute en vélo sans témoin pour avoir voulu révéler l'existence de Mazarine ?). C'est du passé, mais qu'on ose encore le citer en exemple !

    Il ne faut surtout pas oublier qu'il a "demandé" (et obtenu) le changement de l'itinéraire du TGV dans la Drôme afin de protéger la maison à Marsanne de son ami Henri MICHEL, le château La Borie dont un des actionnaires était Roger HANIN son beau frère, ainsi que des truffières appartenant à Mme Danielle MITTERRAND du côté de Suze-la-Rousse. Ce changement a fait passer le TGV au-dessus du Rhône et a coûté au contribuable la bagatelle de 5 milliards de francs liés aux nouveaux ouvrages d'art (ce montant n'était que le devis initial et ne comprend pas le surcoût) Je n’ai pas la valeur finale qui probablement doit faire au moins 50 % de plus que le devis initial. Mariette CUVELIER qui a mené la révolte antidéplacement du TGV connaît bien toute cette histoire.

    Un petit rappel concernant celui qui nous a tant escroqués pendant quelques années. Ce n'est qu'une petite partie de ce que l'on sait aujourd'hui, dont la presse aux mains de la gauche ne parle jamais, la partie émergée de l'iceberg oubliée dans la brume du mensonge permanent, et dont voici quelques-uns des faits et méfaits :

    - Faux évadé des camps Allemands, Mitterrand a été Membre de la Cagoule en 1935, antisémite et anti -républicain, ce mouvement est de tendance fasciste.

    - Sous-secrétaire d'État aux anciens combattants en 42, il a été décoré de la Francisque (l'ordre de la Francisque gallique est une décoration qui fut attribuée en tant que marque spéciale d'estime du maréchal Pétain par le gouvernement de Vichy en 1943. (il faut savoir que c'était valorisant, comme la Légion d'Honneur actuellement, et qu'’il fallait la demander (contrairement à l'ordre de la Légion d'Honneur), et se faire parrainer.

    - il en fut le récipiendaire numéro 2202 donc cela implique tout de même une certaine volonté et un certain désir…

    - Il était ministre de l'Intérieur quand il a fait envoyer le Contingent en Algérie. - Il était Garde des Sceaux pendant la Bataille d'Alger, et c'est lui qui a organisé les bandes de barbouzes, ce qu'il reniera plus tard.

    - Il a organisé un faux attentat rue de l'Observatoire à Paris pour focaliser sur lui les regards de la presse.

    - Il a fait financer le PS par des pratiques frauduleuses (affaires Urba, Graco, et autres).

    Il a appris qu'il avait un cancer de la prostate métastasé aux vertèbres lombaires quelques semaines avant les élections présidentielles de 1981, et n'a rien dit alors que l'aspiration à la fonction de chef d'État l'y obligeait, tout comme les fausses déclarations de fortune en omettant ses possessions en forêt de Tronçay (défisacalisable évidemment).

    - Il a fait entrer les communistes à son gouvernement.

    - Il a fait nationaliser les banques et les industries françaises, obligeant la France à dévaluer sa monnaie 3 fois de suite en quelques mois.

    - Il a fortement élevé le nombre des chômeurs en France (moins d'un million en mai 1981 à 3 millions dès 1983).

    - Il a protégé un ancien collaborateur des nazis, son ami René Bousquet.

    - Il a protégé Bernard Tapie et l'a élevé au rang de ministre, et a plombé chaque contribuable de 2 500 francs sur 5 ans mini.

    - Il entretenait sa maîtresse et sa fille adultérine cachées dans un appartement parisien appartenant à l'État, et les week-ends passés dans les palais de la République aux frais de celle-ci. - Il se rendait chaque Noël sur les bords du Nil aux frais de l'État, et emmenait avec lui une soixantaine de personnes lors de ses déplacements.

    Il descendait tous les ans à l'Old Cataract (un hôtel somptueux sur le Nil) avec "sa petite famille", dont Françoise Sagan emmenée aussi en Amérique du Sud et qu'il fallut rapatrier d'extrême urgence par avion spécial, victime d'une overdose de cocaïne !

    - Il a augmenté la dette de la France de plus de 250 % durant sa mandature.

    - Il a fait racheter l'entreprise de son ami Roger-Patrice PELAT (déjà largement mouillé de recel de délit d'initié dans l'affaire Péchiney-Triangle), la société "Vibrachoc", par une société d’État pour 5 fois sa valeur réelle.

    - Il a obligé son médecin personnel à publier durant 14 ans de faux certificats sur son état de santé (pauvre médecin, disparu lui aussi).

    - Il a couvert ses sbires gendarmes qui ont inventé une histoire de terroristes à Vincennes.

    - Il a totalement délaissé un de ses fidèles proches, François de GROSSOUVRE, qui aurait fini par se suicider (d'une balle…dans la nuque !!!) avec un 357 Magnum dans un bureau à l’'Élysée…

    - Il a affirmé qu'’il ne savait rien sur la destruction à l’explosif d’un bateau de Greenpeace en Nouvelle Zélande, pourtant organisé par les services secrets français et sur son ordre !

    - Il a mis sur écoute sans justification plus de 150 Français, dont Carole BOUQUET et Jean EDERN-HALLIER (avez-vous lu son livre sur le propos ?)…et il a osé affirmer à la Télévision qu'il n'a jamais commis ce forfait. Curieusement, le capitaine de gendarmerie qui branchait "les fils" s'est lui aussi "suicidé".

    - Les associations décomposées tenues par "tatie Danielle", et qui lui survivent, lourdement subventionnées par l'État,ou encore le fric donné aux amis comme Guy LIGIER pour ses charrettes bleues (payées par la Seita et le Loto) : c'est encore "Tonton".

    - Il a fait nommer un de ses fils à un poste de conseiller en Afrique, rôle qu'il n'a jamais exercé.

    - Il a laissé tomber son ex-Premier ministre Pierre Bérégovoy qui allait tout déballer mais s'est "suicidé" lors d'une promenade un dimanche après-midi, avec l'arme de service de son garde du corps ! Curieux non ....

    - Bérégovoy était redevable du copain de Tonton, toujours Roger Patrice Pelat qui aurait fait un infarctus mortel au moment où on allait lui poser les bonnes questions.

    -Son secrétaire ami François de Grossouvre qui allait tout déballer et qui se serait "suicidé" non sans s’être fracturé l’épaule durant la manœuvre (on l’a un peu aidé) et ses archives et ses biens disparus, sa veuve les attend toujours.

    - Les 35 heures c'est encore un délire de démagogue pensé par DSK (celui qui est soupçonné de complicité de proxénétisme et recel d'abus de biens sociaux) appliqué par Martine BROCHEN, née DELORS, ex-épouse AUBRY (dont la dépendance à l'alcool ne lui a valu que trois cures de désintoxication, et n'a d'équivalent que l'addiction sexuelle de son mentor).

    - Jospin qui perd les élections, très prévisiblement, et entre dans le monde du silence, pour ne pas mourir suicidé aussi.

    - Aujourd'hui nous payons ses erreurs dont l'entrée de la Grèce dans l'Europe à laquelle il contribua beaucoup.

    - C'est ça LA GAUCHE ANGÉLIQUE qui se veut donneuse de leçons, et qui a pourtant bien contribué aux résultats difficiles auxquels nous devons à présent faire face, avec notamment une dette colossale ! On s'arrête là ?

    LA RELÈVE EST ASSURÉE AVEC LA BANDE D'INCAPABLES ET DE GUIGNOLS EN PLACE AU GOUVERNEMENT

    ****************************************

    Archives .Droit de savoir

    Un politique suédois prétend être le fils caché de Mitterrand

    Hravn Forsne, homme politique suédois de 25 ans, prétend être le fils caché de François Mitterrand. Sa mère, Christina Forsne, est une journaliste suédoise et avait déjà raconté sa liaison avec l'ex-président de la République.

    "François Mitterrand était mon papa". Hravn Forsne, 25 ans, a affirmé pour la première fois être le fils illégitime de l'ex-président socialiste. Malgré cette révélation faite au journal localKungsbacka-Posten, le jeune homme insiste : il veut "être jugé pour ce (qu'il) est, pas pour qui était (son) père". Il a pourtant fait cette déclaration avant des élections législatives et municipales, le 14 septembre, où il est candidat pour le parti des Modérés du Premier ministre Fredrik Reinfeldt.

    Interrogé par l'AFP, il n'a pas souhaité répondre aux questions sur sa filiation. "J'en parle seulement avec les médias locaux, parce que c'est important pour eux et pour mes concitoyens, pour les électeurs, de connaître leur candidat, mais pas pour les médias internationaux", a-t-il fait valoir, en français. Habitant de Kullavik (sud-ouest de la Suède), spécialiste des questions d'éducation et intéressé par l'actualité française il dit ne pas rechercher la notoriété en France. "Je suis un politicien suédois. Et c'est la politique suédoise qui m'intéresse".

    Lors de leur rencontre, Mitterrand avait 62 ans, la journaliste 31

    Sa mère, Christina Forsne, est une journaliste suédoise. Si elle a déjà raconté sa liaison avec l'ex-président de la République, elle a toujours refusé de répondre aux questions sur l'identité du père de son enfant, né en novembre 1988. A l'époque, entre 1980 et 1995, elle était correspondante à Paris pour le quotidienAftonbladet et la télévision publique suédoise.

    Au journal Aftonbladet, Christina Forsne avait confié en 2012 avoir vécu une histoire d'amour intense avec François Mitterrand. Selon elle, Danielle Mitterrand était même au courant de cette passion dévorante et de nombreux confrères la soupçonnaient fortement. Elle dit avoir rencontré le président socialiste en 1979 lors d'un congrès de l'Internationale socialiste à Brommersvik, près de Stockholm. Il avait 62 ans, elle 31. Alors qu'elle l'interviewait, il l'avait coupée, charmeur, pour dire : "Vous ne parlez que de politique, mademoiselle? Vous n'aimez pas la vie?".

    Leur relation débute avant l'élection de 1981

    Leur liaison a commencé quand elle est arrivée à Paris. Lui n'était pas encore président de la République. Son élection le 10 mai 1981 et les deux septennats qui ont suivi ont rendu leur rencontres moins fréquentes. La journaliste racontait avoir parfois profité d'une entrée dérobée aux jardins du palais de l’Élysée, laissée ouverte. "On se faufilait à l'extérieur quand les gardes ne faisaient pas attention, et on s'échappait en ville. Nous rêvions de pouvoir vivre comme tous les autres", rapportait-elle.

    Aujourd'hui âgée de 66 ans, elle est l'auteur d'une biographie de François Mitterrand (Vous n'aimez pas la vie?, 1997), où elle disait être "amie très proche", et d'un roman (Notre homme dans le monde, 2012), qui narre la liaison entre un président français appelé "Leo" et une journaliste suédoise.

    Si François Mitterrand est bien le père de Hravn Forsne, il avait 72 ans quand le garçon est né. Au Kungsbacka-Posten, le jeune homme a dit n'avoir vu son père présumé, décédé en 1996, que "cinq, six fois". L'ex-chef de l’État a eu trois fils avec son épouse Danielle : Pascal, Jean-Christophe et Gilbert; puis une fille, Mazarine Pingeot, née en 1974 d'une liaison avec Anne Pingeot.

    E.C. - leJDD.fr

    vendredi 08 août 2014


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :