• Il agresse un couple et leur bébé à la batte

     Caen : « ne se sentant pas bien pendant le ramadan », il agresse un couple et leur bébé à la batte

    Lu dans La Manche Libre du 14 juin 2017 :

    Un jeune homme de 19 ans a comparu mercredi 7 juin 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour avoir insulté des policiers et frappé à coups de batte de base-ball un couple et leur bébé de quatre mois.

    Le mardi 30 mai 2017, dans le quartier Pierre Heuzé à Caen (Calvados), Sofian Heurtevent (photo), 19 ans et qui compte déjà 12 mentions à son casier judiciaire, importune les policiers qui contrôlent une voiture dont il connaît le conducteur. Perché sur un VTT orange, il insulte les policiers et répond aux appels au calme par la provocation. « A qui est ce vélo?« , lui demande un policier. « Je l’ai volé à ton fils« , rétorque le jeune majeur. Puis, il donne le vélo à un ami, et baisse l’arrière de son jogging, se frappant la fesse droite en leur direction. Interpellé à 2h30, il est placé en garde à vue. Il en sort dans la matinée.

    Vers 18h15, son petit frère de 17 ans l’appelle à la rescousse: « Le type à qui j’ai éraflé la voiture en conduisant le mois dernier, il vient d’essayer de m’écraser. Il est devant la pharmacie de la place Champlain. » Effectivement, l’homme, sa compagne et leur fils de 4 mois sortent de chez le pédiatre et ont besoin de médicaments. Sofian Heurtevent l’interpelle: « Alors, tu veux écraser mon frère pour une ZX? Viens on va parler, mon frère. » « Non, je ne suis pas ton frère« , répond le père de l’enfant.

    Des éclats de verre sur le nourrisson

    Sofian Heurtevent sort une batte de base-ball d’un buisson où il l’a cachée, tandis que son frère prend une latte et sort un couteau de sa poche. Par la vitre baissée, l’homme se fait casser sa montre à coups de batte, tandis que la passagère reçoit des coups de latte. Elle a du sang sur le visage à cause des éclats de pare-brise. Le jeune, trouvant que la latte ne fait pas assez mal, frappe ensuite avec les mains. Il casse le pare-brise à mains nues. Les éclats de verre retombent sur le nourrisson, qui n’a rien. La scène s’achève avec des coups de pieds dans la carrosserie de la voiture.

    Le soir même, le couple se réfugie en région parisienne. « On a eu peur de rentrer dans notre appartement. On ne se sentait plus chez nous dans le quartier« , dit la femme. Jugé mercredi 7 juin 2017 au tribunal de grande instance de Caen (Calvados), Sofian Heurtevent justifie: « C’était pendant le ramadan, je ne me sentais pas bien, on voulait juste lui faire peur« .

    Prison ferme

    Sofian Heurtevent écope de 12 mois de prison dont six mois ferme (seulement!) assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il ne doit pas contacter les victimes, ne pas détenir une arme, ne pas aller boulevard du Général Vanier. Il doit 150€ à chacun des trois policiers outragés. La femme recevra 1247,60€ pour les réparations de sa voiture et 2000€ de préjudice moral, son compagnon 99€ pour sa montre et 2000€ pour le préjudice moral.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :