• François Hollande et les lobbyistes musulmans

    François Hollande et les lobbyistes musulmans

     

    L’ultime mission confiée à François Hollande par les lobbyistes arabo-musulmans qui investissent stratégiquement en France : préparer le grand remplacement par le haut avant de quitter le pouvoir.

    Petit rappel préalable : le grand remplacement des populations européennes, avant d’avoir été médiatisé en rapport au procès de Renaud Camus fut, bien avant lui, quasiment prophétisé par notre amie la chercheuse Bat Ye’or sur la base de preuves documentées liées à Eurabia et ce sujet donna lieu aussi, plus récemment, à une présentation administrative et d’apparence volontairement banale sur le site de l’ONU en cette page : un.org.

    Cependant, la phase finale du projet, avec la migration de masse qui devient toujours plus clairement une invasion migratoire, commence à rencontrer la colère et progressivement le retour des peuples eux-mêmes contre la logique des systèmes euro-administrés. Dans cette logique, lesdits peuples devaient— tout aussi progressivement— disparaître. Les lobbyistes au service de ces puissances étrangères— et il ne s’agit pas d’un complot, mais d’un clair et assumé chantage à la sauce Réal politique des relations fort/faible s’appliquant depuis 1973 (choc pétrolier provoqué par l’OPEP en lien à la victoire israélienne durant la Guerre du Kippour)— poussent jusqu’en son étape finale ce chantage, que l’on ne décrit plus ainsi, mais auquel les pragmatiques de tous bords adhèrent contre ceux qui gardent des idéaux, ou tout au moins des valeurs dans leur pratique politique.

    On notera ici que les pro-Obama comme les sarkozystes parlent souvent de pragmatisme, signifiant qu’il faut sans arrêt se soumettre à des contraintes au lieu de résoudre et surmonter les problèmes avec créativité et rationalité associées.

    Aussi Donald Trump a-t-il évoqué, en réponse à Obama qui décrivait les migrants comme de «rêveurs d’Amérique», qu’il voulait d’abord que les USA soient à nouveau synonymes, pour les enfants déjà américains, de rêve, avant d’avoir à le partager avec d’autres.

    Mais recentrons-nous sur notre sujet :

    Avec les élections présidentielles de 2017 qui seront sans doute les plus catastrophiques de leur histoire pour les socialistes, et la possibilité d’une absence de la gauche (ou du moins l’absence d’un candidat signifiant) au deuxième tour, ceux qui bouffent la laine de la France sur son dos commencent à comprendre qu’ils ne sont pas sûrs de pouvoir maintenir ce système de dépendance s’il se prépare une révolte du peuple.

    Le peuple, c’est ce qui bouge encore quand on croit que tout est mort.

    Et je pense que personne parmi ceux qui connaissent ne serait-ce qu’un peu l’histoire de France, n’ignore que ce peuple est en sa nature même profondément révolutionnaire (pour le pire comme pour le meilleur).

    «Ils» viennent donc de réaliser que l’introduction d’une nouvelle phase dans le processus de remplacement des populations françaises doit du coup se faire aussi et rapidement, avant les élections : par en haut.

    Mais il est vrai, il fait tellement pitié à voir…

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Daniel Frédérique Gandus pour Dreuz.info.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :