• Condamnée pour avoir harcelé et insulté Patrick Jardin dont la fille est morte ....

    Une élue cinglée de Liévin condamnée pour avoir harcelé et insulté Patrick Jardin dont la fille est morte au Bataclan

    Une folle furieuse, élue au Conseil municipal de Liévin (62), Charlotte Lamand née Vanwaelscappel, a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Béthune à 24 mois de prison, dont 18 ferme, pour avoir harcelé le père d’une victime des attentats de Paris en novembre 2015.

    Patrick Jardin a perdu sa fille, Nathalie, assassinée au Bataclan par des terroristes islamistes. , L’ancienne régisseuse lumière de 31 ans était originaire de Marcq-en-Baroeul.

    Un second cauchemar a commencé pour Patrick Jardin seulement quelques jours après les attentats. Une femme élue au conseil municipal de Liévin a commencé à le harceler par téléphone.

    Elle s'est faite passer pour Lou Sirkis, la nièce du chanteur d'Indochine. "Elle m’a appelé pour me raconter que ma fille était homosexuelle, qu’elle avait été violée et qu’elle était enceinte au moment de l’attentat", raconte Patrick Jardin.

    Des propos totalement incohérents et faux mais qui affectent celui qui vient de voir sa fille disparaître tragiquement. "À travers ce qu’elle disait, elle voulait me faire comprendre que j’étais passé à côté de la vie de ma fille", poursuit-il.

    Et la harceleuse liévinoise ne s'est pas limitée aux appels malveillants. Elle a notamment usurpé l'identité de la cousine de Nathalie auprès de Facebook pour avoir accès à son profil sur le réseau social.

    "Elle a récupéré une photo de Nathalie après une chute à vélo, où elle avait le visage tuméfié. Et elle racontait que c’est moi qui lui avait fait ça."

    Pourquoi cette personne s'est-elle attaquée à Patrick Jardin ? Lui-même n'a pas la réponse. "Je ne la connaissais pas. Ma fille ne la connaissait pas." L'homme a tout de suite déposé plainte en 2015 pour faire cesser ces agissements inexplicables.

    C'est en 2016 qu'elle a été identifiée et interpellée par la police."Heureusement que j’étais suffisamment costaud pour ne pas me suicider", souffle-t-il. "Je lui en veux. Elle a sali la mémoire de ma fille. Je veux lui faire payer cher ce qu’elle m’a fait".

    Outre la condamnation à de la prison ferme, elle a également été déchue de ses droits civiques. Elle va donc être contrainte à abandonner son mandat de conseillère municipale.

    Elle a par ailleurs été condamnée à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à Patrick Jardin et à 1.000 euros pour couvrir les frais de justice.

    C'est une satisfaction pour Patrick Jardin. "Je ne m'attendais pas à de la prison ferme", confie-t-il à la sortie de l'audience. Cette décision de justice pourrait lui permettre enfin de trouver un peu d'apaisement.

    Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/18-mois-ferme-elue-lievin-jugee-harcelement-du-pere-victime-du-bataclan-1383739.html

    A noter que Patrick Jardin n'est pas un « Charlie », ne retient pas sa haine légitime et désigne clairement la vermine islamiste comme l'ennemi à éradiquer.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :