• Allemagne, une foule s’est réunie pour acclamer l’incendie..

    À Bautzen en Allemagne, une foule s’est réunie pour acclamer l’incendie d’un centre pour envahisseurs

     
    Alors qu’un centre pour envahisseurs brûlait dans la ville allemande de Bautzen en Saxe la nuit dernière, une foule d’habitants locaux s’est réunie autour et a acclamé et applaudi l’incendie, horrifiant les politiciens locaux.
     
    Il était prévu que le centre pour envahisseurs héberge jusqu’à 300 non-blancs prétendant faussement être des réfugiés.
     Il a été totalement détruit dans les flammes, et est désormais inhabitable.
    La police saxonne a déclaré dans un communiqué, cité par Bild, qu’il est encore trop tôt pour déterminer la cause de l’incendie dans le bâtiment vide, situé en centre ville, mais que la police scientifique enquêtait et qu’elle « soupçonne une motivation xénophobe ». 
    En revanche, ce qui a choqué le maire de Bautzen, Alexander Ahres, membre de l’Union Chrétienne-Démocratique (CDU), le parti d’Angela Merkel, est le fait que des centaines d’habitants locaux se soient rassemblés pour regarder l’incendie, et ont ouvertement exprimé leur grande joie.
    Ahrens a même affirmé que certains habitants locaux avaient tenté d’empêcher les pompiers d’éteindre l’incendie monstre – une allégation qui semble corroborée par le fait que certains dans la foule ont été arrêtés par la police lors des célébrations.

    « Ce que je trouve répugnant », a déclaré Ahrens, « est que les spectateurs ont accostés les pompiers et ont gêné leur travail ».
    Il était soutenu par le ministre de l’Intérieur de Saxe, Markus Ulbig (CDU), qui a dit qu’il était « intolérable d’exhiber ouvertement un tel manque de respect et une telle haine des étrangers ».
     
    Le bâtiment, un ancien hôtel, était en cours de rénovation en préparation de son utilisation comme centre pour envahisseurs, et l’objectif des réparations était bien connu.
    Quand les pompiers sont arrivés, la toiture toute entière du bâtiment était en flammes, et quelques soixante-dix pompiers ont été déployés pour essayer de maîtriser l’incendie.
    Le communiqué de la police déclare que les résidents et les spectateurs ont « commenté le feu avec des remarques narquoises et un plaisir non déguisé ».
     
    La police a déterminé « l’identité de plusieurs spectateurs » et a émis des mandats d’arrêts contre trois hommes de 19 ans et un de 20 ans pour avoir gêné le travail des pompiers.
    Deux autres hommes ont été arrêté parce qu’ils avaient essayé d’empêcher la police d’arrêter les quatre autres.
     
    Vue aérienne du bâtiment enflammé à Bautzen
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :