• Affaire Benalla-Macron : le pire est à venir !

    Affaire Benalla-Macron : le pire est à venir !

    Les semaines passent et apportent leurs lots de mauvaises surprises pour le pouvoir. Il y a encore sept jours, Macron pensait surfer tout l’été sur la victoire de l’équipe de France de football en Russie. Aujourd’hui, le président se terre et craint pour la première fois de sa vie les journalistes. Reclus à l’Elysée comme un vampire dans sa tanière une fois le jour venu, Macron veille à ce que la semaine qui s’ouvre ne soit pas celle qui jettera aux orties une macronie peu reluisante.  

    Après avoir accaparé les joueurs de l’équipe de France au détriment des supporters, Emmanuel Macron est accaparé par les affaires. Les affaires au pluriel car depuis que la France a découvert le visage et le nom d’Alexandre Benalla, elle commence à apercevoir ce qu’est le macronisme. La question se posait encore pour les plus naïfs et ceux qui avaient déjà compris peuvent ajouter une nouvelle perle à ce collier bien laid.

    L’incompétence reine de France

    La France est habituée à être gouvernée par des individus qui ne se distinguent pas par leur compétence – bien au contraire. On savait aussi que Macron aimait s’entourer de personnes très médiocres pour avoir une chance de briller, mais ce à quoi on assiste depuis quelques jours dépasse l’entendement. Une cellule grise a été mise en place au cœur de l’Elysée pour veiller à la sécurité du chef de l’Etat. Depuis les débuts de la Ve République, les services de sécurité ont fait preuve de leur compétence. Sauf que Macron est unique et déteste tout ce qui n’a pas été créé par lui. Les gendarmes et les policiers sont donc priés de laisser la place à « la bande d’Alexandre ».

    Une bande qui fait la loi à l’Elysée et partout ailleurs depuis un an sans que personne n’ose même l’évoquer. Les forces de l’ordre sont méprisées, les journalistes trop pleutres pour évoquer des méthodes insupportables dont ils ont été témoins et il aura fallu la diffusion d’images incroyables pour que la machine médiatico-judiciaire se mette en marche. Des images certainement balancées par des policiers qui en ont eu assez de ces cowboys sans foi ni loi. Pas tout à fait puisque leur foi et leurs lois se confondent et se tournent vers un seul Dieu : Macron.

    Un Dieu qui a facilité l’ascension de ses prophètes comme en témoigne le grade de lieutenant-colonel de la réserve opérationnelle dont se gargarise Benalla. Un grade impensable pour un individu âgé de 26 ans et qui n’a prouvé aucune qualité pour obtenir une telle promotion. Mais en Macronie, être le copain du président est un sésame qui vaut toutes les qualités. Les amis se goinfrent et En Marche est à l’arrêt, stupéfait de s’être fait prendre la main dans le dac ou plutôt le poing dans la figure du citoyen.

    Placé sous contrôle judiciaire, Benalla va chuter encore plus vite qu’il n’a brûlé les étapes. Un coup dur pour ce sous-diplômé qui émergeait il y a encore quelques jours à plus de 7 000 euros bruts par mois ! Pôle-Emploi va devoir régaler un drôle et coûteux coco qui prétendait refonder les services de sécurité et même les services secrets pour le compte de l’Elysée. Heureusement que ce gusse a été stoppé avant que les services secrets ne soient sous sa coupe !

    Benalla aurait exprimé des regrets face au juge. Des regrets d’avoir bastonné des innocents ou des regrets d’avoir perdu tout ce qu’il avait obtenu malgré son absence totale de légitimité ? Il s’est dit dans la presse qu’en plus de ses curieuses attributions, Benalla était responsable de l’agenda privé du président. Un poste qui confirme l’impression que cet individu peu recommandable connaît de sombres histoires qui peuvent finir d’écrouler le donjon macronien. Un donjon en grand danger avec l’audition prochaine du ministre de l’Intérieur qui a montré par le passé qu’il n’était pas une assurance tous risques pour une macronie déjà aux abois. Le déballage ne fait que commencer !

     

    Source : 24heuresactu


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :