• Permalien de l'image intégrée


    votre commentaire
  •   Nous voyons la couleur communiste et non socialiste !!!

     

    Par :Sylvestre Brunaud..

     

    6081335434005

                                             Vous n'avez jamais voté pour un socialiste !!!

    il y a eu un grand tournant au printemps 1997, durant les négociations pour la formation d’un gouvernement de gauche plurielle.(voir rouge) Le PS a demandé au PCF d’abandonner ses critiques radicales de la monnaie unique et Robert Hue, qui souhaitait absolument cette alliance avec le PS, a accepté.

    Quasiment du jour au lendemain, le PCF édulcore son discours sur les questions européennes, et passe d’une critique radicale à un discours alter-européiste expliquant qu’il sera possible de changer l’Europe de l’intérieur pour la rendre plus sociale, démocratique, etc … Il ne parle plus de souveraineté nationale et de protectionnisme et va s’appuyer sur la pensée trotskiste et altermondialiste pour justifier son nouveau positionnement. Ainsi de se servir a tout prix la classe ouvrière pour être élu comme c'est passé en Mai 2012 en le promenant en bateau ...Pour faire les beaux bobos ...


    votre commentaire
  • Primes de cabinet : comment les ministères se sont partagé 12 millions d'euros en 2013

    "Le Figaro" a épluché le projet de loi de finances 2014. Près de 450 membres des équipes ministérielles se sont réparti 12 millions d'euros "de façon très inégale". Voici comment.

    Photo de famille du gouvernement Ayrault, le 17 mai 2012.

    Photo de famille du gouvernement Ayrault, le 17 mai 2012. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

    Par :Francetv info..

    C'est un document "aride et visiblement négligé" que Le Figaro a épluché pour publier cet article, lundi 14 avril : les 100 pages de tableaux du dernier "jaune budgétaire" du projet de loi de finances 2014. Le journal révèle que 449 membres des équipes ministérielles se sont partagé 12 millions d'euros de primes de cabinet, appelées "indemnités pour sujétions particulières" dans le langage administratif. Comment cet argent a-t-il été distribué ? Quels sont les ministères où les collaborateurs des ministres ont le plus touché de primes ? Eléments de réponse.
    Les primes de cabinet, c'est quoi ?
    Les "indemnités pour sujétions particulières" qualifient les enveloppes ministérielles que les ministères distribuaient auparavant en main propre, et que Lionel Jospin a décidé d'intégrer aux fiches de paie en 2001. "Si ce document permet d'établir une moyenne mensuelle de primes individuelles par ministère, il ne permet pas de ventiler les montants réels alloués selon les statuts", par exemple entre un directeur de cabinet et un simple conseiller, nuance Le Figaro. 
    En 2013, le montant global de ces primes a atteint 26,4 millions d'euros. Une partie revient au personnel de soutien des ministères, comme les cuisiniers ou les chauffeurs. Le montant qui concerne le seul personnel politique, soit 449 personnes pour l'an dernier, est de 12 millions d'euros. 
    Quels ministères ont été les plus généreux en 2013 ?
    Le Figaro établit le classement des ministères en fonction du montant annuel des primes de cabinet allouées aux collaborateurs. Les trois premiers ont distribué en moyenne plus de 40 000 euros brut par personne. Les voici :
    • Ministère de la Décentralisation (Anne-Marie Escoffier) : 42 478 euros brut annuels par personne en moyenne, pour 4 bénéficiaires.
    • Ministère de la Culture (Aurélie Filippetti) : 42 123 euros brut annuels par personne en moyenne, pour 11 bénéficiaires.
    • Ministères de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme (Sylvia Pinel) : 40 195 euros brut annuels par personne en moyenne, pour 8 bénéficiaires.
    Viennent ensuite les ministères de Fleur Pellerin (37 682 euros), celui de Marylise Lebranchu (36 278 euros) et de Dominique Bertinotti (36 043 euros). Pas moins de douze ministères s'avèrent plus généreux que Matignon, qui a alloué en moyenne 33 060 euros à ses 67 collaborateurs. "C'est Michel Sapin qui ferme le bal, avec une modeste rallonge de 670 euros brut mensuels pour les siens", lorsqu'il était ministre du Travail. "A croire, ironise le quotidien, que sa propension à tenir serrés les cordons de la bourse le prédisposait à occuper sous Valls les Finances et les Comptes publics." 
    Ce budget est-il en augmentation ?
    Si le montant de ces primes de cabinet peut paraître important, est-il pour autant en augmentation ? Pas vraiment, si l'on compare ce montant aux années précédentes."Passé de 31,9 millions en 2009, année record, le montant global des dotations pour primes de cabinet est progressivement redescendu à 28,4 millions en 2011, puis 25,8 millions en 2013", écrit le quotidien. Selon le projet de loi de finances 2014, les indemnités pour sujétions particulières "demeurent inférieures en moyenne de 9%" par rapport aux primes de cabinet distribuées entre 2007 et 2011.

     


    votre commentaire
  • Vaudeville à l’Élysée, le livre qui inquiète Hollande INDISCRET - Dans Le Président qui voulait vivre ses vies, à paraître mercredi, la journaliste de L'Express Elise Karlin revient sur l'explosion du couple présidentiel que formaient François Hollande et Valérie trierweiler

                                                    Valérie trierweiler et François Hollande

                               François Hollande et l'ancienne première dame, Valérie Trierweiler.                                                                                                   (Reuters)

    Généralement prompt à recevoir les auteurs des livres qui lui sont consacrés, François Hollande n’a, cette fois, pas donné suite. Et ses proches qui ont accepté de témoigner l’ont fait en multipliant les précautions. Il faut dire que l’enquête d’Élise Karlin, journaliste à L’Express, qui sort mercredi en librairie, revient sur une séquence noire du quinquennat : l’apparition à la une de Julie Gayet, l’explosion du couple présidentiel, la séparation d’avec Valérie Trierweiler. Le Président qui voulait vivre ses vies (Fayard) raconte "les coulisses d’un vaudeville d’État" qui a vu la relance de son quinquennat percuté de plein fouet par des considérations d’ordre personnel. "Les affaires privées se règlent en privé", disait le chef de l’État. Le livre montre que ce fut tout l’inverse.

    Rédaction- Le Journal du Dimanche dimanche 20 avril 2014

     


    votre commentaire
  • Candidature 2017 ?? Merci de ne plus taper sur Hollande. Il est KO !!! Candidature 2017 ?? Merci de ne plus taper sur Hollande. Il est KO !!

    Ça suffit en effet. Et ça ne va pas nous manquer. Un petit peu quand même…

    François Hollande gît sur le ring. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner.
     François Hollande gît sur le ring. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner. Crédit Reuters .

    Candidature 2017 ?? Merci de ne plus taper sur Hollande. Il est KO !!!Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste

    François Hollande gît sur le ring. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner.

    C’était le bon temps. Celui où on pouvait brocarder le président de la République pour ses amoureuses escapades en scooter. Pour ses reniements successifs (« mon ennemi c’est la finance »). Pour ses contre-vérités (sur le chômage). Pour ses hypocrisies (sur les impôts). Ce temps-là est révolu. Comme doivent être révolues les vilenies proférées contre le chef d’Etat (et je n’en suis pas absous).

    Car François Hollande a été compté jusqu’à 10. Sur le ring, il gît malheureux et abîmé. Un homme à terre sur lequel il serait barbare de s’acharner. Dans tous les sondages présidentiels, il est distancé par Sarkozy (ou Juppé) et Marine Le Pen. Prendrait-on un illustre inconnu qui se proclamerait de droite et anti-Hollande que le résultat serait le même.

    Ayons pitié du pauvre Hollande ! Il a d’ailleurs presque anticipé sa défaite en déclarant que si le chômage ne baissait pas d’ici 2017, il ne se représenterait pas. Certes le chômage baissera. Pour des raisons évidentes. Quand une inondation submerge une ville, il y a un moment où, automatiquement, le niveau de l’eau baisse et s’amorce la décrue. Et quand un incendie a fini de brûler un immeuble, le feu vient à s’éteindre faute de combustible. Pour autant, qu’il le veuille ou non, François Hollande ne se représentera pas.

    Car ses amis – peut-on encore les appeler comme ça ? – feront tout pour l’en empêcher. En effet, si nous, charitables et humains, avons cessé de lui taper dessus, eux commencent à le faire. Ah, c’est pas beau de frapper un homme à terre ! Mais s’ils le font, c’est précisément parce qu’il est à terre et qu’ils ne veulent pas finir comme lui. En effet,Hollande candidat c’est la débâcle assurée.

    Pour le moment ils ne tapent pas trop fort. Mais les coups vont bientôt redoubler. Un Claude Bartolone qui lui reproche d’avoir manqué à sa promesse d’une « République irréprochable ». Des députés de l’aile gauche du PS qui le soupçonnent d’être vendu au grand capital. Et, last but not least, un Julien Dray qui réclame des primaires au PS pour désigner le candidat du parti pour 2017. Un crime absolu de lèse majesté.

    Avec sa Majesté Hollande, nous voilà revenus au temps des rois fainéants. Des gros mollassons qui ne se bougeaient pas, allongés qu’ils étaient dans des chars à bœufs. Ils avaient de jolis noms. Dagobert, Childebert, Clovis III, Chilpéric… On les a bien oubliés depuis. Mais l’Histoire a retenu les noms des maires du Palais qui exerçaient, de facto, le pouvoir : Charles Martel, Pépin le Bref. Au fait, il s’appelle comment le maire du Palais d’aujourd’hui ?


    (Source); http://www.atlantico.fr/decryptage/candidature-2017-merci-ne-plus-taper-hollande-est-ko-1047975.html#OclgOACKHIehEKAy.99


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique