• Selon le professeur Séralini, « on mange à peu près 36 pesticides par jour »

    Pas de quoi se retourner vers la viande, de ce côté-là, c’est encore pire….

    Le chercheur caennais, auteur de l’étude sur la toxicité de l’herbicide Roundup et du maïs transgénique fabriqué par le groupe Monsento, publie avec le cuisinier Jérôme Douzelet le livre « Plaisirs cuisinés ou poisons cachés ». Il était l’invité de votre édition régionale ce mercredi midi.2014-11-16_04h20_13

    Le professeur caennais Gilles-Éric Séralini avait été révélé aux yeux du grand public lors de la publication de son étude controversée sur la toxicité de l’herbicide Roundup et du maïs transgénique fabriqué par le groupe Monsento en septembre 2012. Un an et demi plus tard, il publiait une nouvelle étude nouvelle étude démontrant que les pesticides sont « deux à mille fois plus toxiques » qu’annoncés.

    C’est avec un cuisinier, Jérôme Douzelet, qu’il s’est associé pour publier chez Actes Sud un livre, « Plaisirs cuisinés ou poisons cachés », dénonçant la standardisation des goûts et des textures par les produits industriels mais aussi leurs méfaits pour la santé. Le scientifique, invité de votre édition régionale ce jeudi midi, estime qu’ « on mange à peu prés 36 pesticides par jour » et dénonce « l’agriculture transformée, l’agriculture industrielle qui est à la base de beaucoup d’empoisonnements qui n’osent pas dire leur nom« . Les deux auteurs vantent l’utilisation « de plantes détoxifiantes qui peuvent être ajoutées aux plats et les rendre meilleurs » ainsi que « des produits locaux les plus biologiques possibles« .

    L’interview du professeur Gilles-Éric Séralini

    (more…)


    votre commentaire
  • Nantes. Sautron: Des zadistes vandalisent la gendarmerie, la maire indignée.

    Publié par  que nous remercions


    Une quarantaine de zadistes sont venus en plein jour vandaliser la gendarmerie de Sautron.
    Presse Océan
     
      Une quarantaine de zadistes venus à bord d'une dizaine de véhicules ont vandalisé ce matin la brigade de gendarmerie de Sautron, qui est recouverte de peinture et d'inscriptions.
     
    La maire de la commune se dit "indignée" et "scandalisée".
    "Toute une population qui respecte la loi va devoir payer pour des gens qui ne respectent rien, s'offusque Marie-Cécile Gessant (DVD).
     Il va falloir que l'Etat prenne ses responsabilités, et prenne des mesures pour faire dégager la Zad d'urgence.
     Ce qui se passe est inadmissible.
    La situation est désastreuse.
    On ne peut plus continuer à tolérer de tels actes".
    Ce matin, à 10 h 15, la gendarmerie avait procédé à 5 interpellations de personnes suspectées d'avoir participé à ces actes de dégradations.

    Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, "condamne très fermement les exactions commises ce matin par une quarantaine d’individus encagoulés à l’encontre de la gendarmerie de Sautron".

    "Après avoir forcé le cadenas de la grille d’accès et pénétré dans l’enceinte des locaux de la brigade, ils ont couvert les murs d’insultes à l’égard des forces de l’ordre et jeté un fumigène avant de s’enfuir.
    Un véhicule de la gendarmerie a également été dégradé à coups de marteau à Vigneux-de-Bretagne.

     Aucun blessé n’est heureusement à déplorer.

    Cinq individus ont été interpellés".

    Le ministre de l’Intérieur exprime "son soutien total aux gendarmes ainsi agressés".

    Bernard Cazeneuve rappelle que "s’en prendre ainsi aux forces de l’ordre constitue une atteinte inacceptable à la sécurité de tous les Français et une atteinte aux principes de la République.

    Il souhaite que les auteurs de ces actes en répondent rapidement devant la justice".

    source

    votre commentaire
  • Un homme blessé à coups de machette à la Poste de Villemomble

    Publié par: Thomas Joly..

    S’ils ont apporté maladies et chômage, les millions d'immigrés extra-européens imposent également à la France leurs coutumes barbares. Mardi après-midi, un client qui faisait la queue dans un bureau de Poste à Villemomble a été blessé à coups de machette. Après une querelle, un criminel a sorti sa machette, avec laquelle il se promenait tranquillement, et l’a frappé – dans le dos – puis, quand la victime s’est retournée, à la tête.

    Source


    votre commentaire
  • Quand la gauche se caricature.

     Publié par  
    Par Ivan Rioufol le 20 novembre 2014 17h04    C’est plus fort qu’elle! La gauche ne peut s’empêcher de faire la leçon.  Plutôt que de se concentrer sur les urgences économiques et sociales, elle relance le débat sur la fessée. L’école, non plus, n’échappe pas aux lubies des idéologues.Pour ne pas traumatiser les enfants, la ministre de l’Education, Najad Vallaud Belkacem, projette de généraliser la suppression des notes. Elle vient également de rendre le redoublement exceptionnel. Le journalisme lui-même n’est pas en reste. La profession suscite des vocations de justiciers, qui amènent à des compromissions avec les magistrats et les politiques. C’est ainsi qu’est née l’affaire Fillon-Jouyet. La gauche veut être exemplaire. Mais elle ne fait rien pour.

    votre commentaire
  • Affiche diffusée par la mairie de Nevers


     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique