• Les attaques se multiplient en France depuis l'attentat contre Charlie Hebdo

    Publié le 23 août 2015 par Dominique CHALARD

    CHRONOLOGIE L'affaire du Thalys, où un carnage a été évité vendredi, fait suite à plusieurs attaques commises ou déjouées en France.

    Les frères Kouachi lors d'un échange de tirs contre des policiers, quelques minutes après l'attaque de "Charlie Hebdo". (Anne Gelbard/AFP PHOTO)

    Les frères Kouachi lors d'un échange de tirs contre des policiers, quelques minutes après l'attaque de "Charlie Hebdo". (Anne Gelbard/AFP PHOTO)

    L'affaire du Thalys, où un carnage a été évité vendredi, fait suite à plusieurs attaques commises ou déjouées en France depuis les attentats islamistes de janvier contre Charlie Hebdo et le supermarché parisien Hyper Cacher (17 morts). Voici la chronologie des événements.

    7/9 janvier 2015: les frères Chérif et Saïd Kouachi, se revendiquant d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), abattent 12 personnes le 7 janvier au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, dont le directeur du journal, plusieurs de ses caricaturistes vedettes et deux policiers. Les frères Kouachi s'enfuient et sont tués deux jours après par les forces de sécurité.

    8 janvier: Amedy Coulibaly, se revendiquant du groupe Etat islamique, tue une policière et blesse un agent municipal à Montrouge au sud de Paris. Le9 janvier, il prend en otages les clients et employés d'un supermarché casher de Paris et tue quatre d'entre eux, tous juifs, avant d'être abattu par la police simultanément avec les frères Kouachi.

    13 janvier: un djihadiste présumé de 23 ans, converti à l'islam, appréhendé en novembre 2014 lors d'un coup de filet à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (Seine-Maritime) et suspecté d'appartenir à une filière vers la Syrie, menace de mort un policier à Elbeuf.

    3 février: à Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif sont agressés au couteau. L'assaillant, MoussaCoulibaly, 30 ans, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines), est aussitôt arrêté. Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs.

    19 avril: Sid Ahmed Ghlam, étudiant algérien en informatique, est arrêté à Paris, soupçonné d'avoir tué une femme et préparé un attentat imminent contre une église de Villejuif dans la banlieue sud de Paris. En possession d'armes de guerre, il était connu des services de renseignement pour avoir basculé dans l'islam radical. Il concèdera avoir évoqué d'autres actions notamment contre un train, avec l'objectif de "tuer 150 mécréants", ou la basilique du Sacré-Coeur à Paris.

    26 juin: Yassin Salhi tue et décapite son patron Hervé Cornara à Chassieu (Rhône) puis, brandissant des drapeaux islamistes, tente de faire exploser l'usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), en précipitant son fourgon contre des bouteilles de gaz avant d'être arrêté.

    13 juillet: quatre jeunes de 16 à 23 ans, dont un ancien militaire, soupçonnés de projeter l'attaque du camp militaire de Fort Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales) et la décapitation filmée d'un officier au nom du djihad, sont arrêtés. Ils revendiquent leur engagement djihadiste aux côtés de l'État islamique.

    21 août: un carnage est évité dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris lorsque des militaires américains maîtrisent un homme lourdement armé qui ouvre le feu à hauteur de Oignies (Haute-Picardie). Deux personnes sont blessées, l'une par balle, l'autre par arme blanche. L'assaillant interpellé serait un jeune Marocain signalé comme islamiste radical par les autorités espagnoles aux services français. Le Premier ministre belge Charles Michel évoque une "attaque terroriste". Les motivations du tireur restent inconnues mais le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

    (Avec AFP)

    source Challenges


    votre commentaire
  • L’invasion de l’Europe ne se règlera pas démocratiquement

    Publié le 23 août 2015 par Dominique CHALARD..

    L’invasion de l’Europe ne se règlera pas démocratiquement

    Bonjour Cyrano,

    J’ai trouvé cette vidéo : un entretien en français avec un membre de l’Aube Dorée. L’analyse de cette personne est la même que la mienne. On ne peut pas m’accuser de nationalisme ou de parti pris, puisque je ne suis pas Grecque. Il suffit d’observer, de comparer et d’en tirer des conclusions.

    Par contre, je maintiens que la partitocratie, quel que soit le parti au pouvoir et quel que soit le pays, n’est pas un mode de gouvernement représentatif du peuple. La démocratie n’existe pas, elle a existé en tout et pour tout cinquante ans au 4ème siècle avant notre ère à Athènes. « Démos » ne signifie pas « peuple », mais « commune/cité ». La République est un mode de gouvernement opposé à la démocratie. Si bien que nos histrions sont parvenus à nous vendre des vessies pour des lanternes. Il y a en France trois modes de gouvernement différents : les partis gouvernementaux, la « démocratie », la « république ». Ils sont très forts !

    Le seul problème commun aux Etats-membres de l’Union européenne aujourd’hui est l’invasion par les immigrés clandestins. Personne ne se demande comment il se fait qu’ils arrivent tous en même temps en provenance de pays différents ayant chacun sa propre guerre. Personne ne se demande qui paye leur voyage quand on sait qu’ils n’ont pas de salaire dans leur pays – sinon ils ne laisseraient pas leur travail. Certains avancent que ce sont les Etats-Unis qui paient, c’est fort possible : en plus du Traité transatlantique, l’occupation de l’UE par des clandestins tous musulmans, donc endoctrinés et dangereux, voilà qui arrange peut-être les affaires d’un pays à l’agonie :http://www.businessbourse.com/2015/08/07/etats-unis-nouveau-record-9377-millions-damericains-en-dehors-de-la-population-active/

    L’invasion de l’Europe ne se réglera pas par la diplomatie, mais par les armes. Ainsi, si les partis dits d’extrême droite en Europe sont élus l’un après l’autre lors de leurs élections respectives, ils donneront peut-être l’ordre à leur armée de prendre les armes contre…. Contre qui ? Est-il humainement possible de tirer sur des civils comme on tire des lapins ? Certainement pas. Les clandestins eux n’hésitent pas à tuer, agresser, violer, ce sont leurs mœurs. Ce ne sont pas les nôtres. Et attendre que les 28 Etats-membres élisent au suffrage universel un parti d’extrême droite prendra des siècles. C’est un peu comme si je me trouvais chez moi en pleine nuit, un type arrive pour me tuer et au lieu de chercher ce qui me tombe sous la main pour me défendre, je lui dis : « attends, j’appelle la police pour venir me défendre ».

    Alors, quelle solution ? La solution serait que les partis d’extrême droite européens s’unissent, se constituent une armée commune, ils en ont le droit, je ne vois pas qui pourrait le leur interdire. Cette armée se tiendra prête, sur le pied de guerre. Il faudra que la coalition européenne envoie des représentants dans tous les pays d’origine des migrants en Afrique et en Asie pour tenter avec eux de résoudre les problèmes qui provoquent cette émigration. Sinon, c’est la guerre !

    Ce que je dis est évident pour tout le monde mais comme nous savons bien que les politiciens ne sont pas des soldats, ils sont juste bons à palabrer, cela n’arrivera jamais. Même ces dangereux nazis, que dis-je, sanguinaires d’Aube Dorée ou du FN sont incapables d’agir.. Ce qui arrivera, c’est probablement une 3ème guerre mondiale classique, légale, grâce à laquelle les pauvres marchands d’armes feront leurs choux gras tandis que les peuples du monde continueront de s’enliser dans la misère. L’ONU sera remplacée par autre chose, les politiques resteront des marchands de chansons, les patrons des marchands d’esclaves, les peuples, agrégés les uns aux autres par le pluriculturalisme, seront tout contents quand à la guerre qu’ils n’avaient pas demandée, succédera une paix qui n’aurait jamais dû cesser. Il y aura des héros, les rues et les places seront rebaptisées, les banques refleuriront, plus discrètes, les riches seront toujours les riches et les pauvres toujours les pauvres.

    Je crois vraiment que les pauvres aiment la pauvreté, les dépravés aiment la dépravation, les exploités aiment se faire exploiter. Les chaînes qui entravent la liberté de l’Homme sont des chaînes que les hommes s’attachent eux-mêmes, car ils ont peur de la liberté.

    Simone Le Baron

    Athènes, 20 août 2015-08-20

    source RIPOSTE LAÏQUE


    votre commentaire
  • "MADAME MARINE LE PEN: Vous avez choisi le déshonneur et vous allez avoir la guerre"

    Publié le 20 août 2015 par Dominique CHALARD..

    Le 20 août 2015 restera à jamais marqué du sceau de l'infamie après la mis"MADAME MARINE LE PEN: Vous avez choisi le déshonneur et vous allez avoir la guerre" e à mort programmée et mise en scène par les caciques de votre néo Front National.

    L'histoire nous réserve parfois des situations prémonitoires; A l'heure où Emmanuel Ratier est rappelé par le Seigneur dans la force de l'age, vous commettez, madame Le Pen un assassinat politique mais aussi un parricide qui ne vous sera jamais pardonné.

    Depuis mai 1990 et ma première adhésion au mouvement présidé par Jean Marie Le Pen, je n'ai eu de cesse de combattre la fausse Droite "régimiste" comme la pseudo Gauche traître à la cause ouvrière mais aussi cette extrême Gauche libertaire et internationaliste.

    Les dérives constatées, depuis votre arrivée à la tête du Front National, m'amènent, ce soir, à en tirer les conclusions suivantes:

    Vous même et votre conglomérat d’apparatchiks êtes désormais l'ennemi principal des Nationalistes.En conséquence, toutes nos forces doivent être utilisées pour vous détruire.

    L'opposition politique doit passer au second plan. L'encadrement, qui a fait allégeance à la clique "Mariniste", devra être, dès demain matin, combattu physiquement par la violence la plus extrême. Les traîtres et les félons du Nationalisme ne doivent pas s'attendre à quelque pitié de notre part.

    Le néo Front National est devenu un foyer de pestilence qu'il nous faut éradiquer.

    La nuit des longs couteaux arrive; Sortons de la paille, la mitraille et les grenades en affûtant nos poignards de combat.

    DIEU pardonne, pas les Nationalistes.

    Aux Armes citoyens...

    Dominique Morel


    votre commentaire
  • « SI LES RICAINS N’ETAIENT PAS LA… » MERCI LES « MARINES » !

     Par: l’Imprécateur..

    photo

      
    Depuis le 9 janvier, pas un jour sans que le président, le premier ministre et le ministre de l’intérieur nous assurent que grâce à eux et à leur politique formidable, les Français sont en sécurité avec Vigipirate renforcé et dix mille soldats de l’opération « Sentinelle » dans les rues.

    Protégés par les lois Taubira qui transforment les pires criminels assassins ou violeurs-tueurs récidivistes en doux agneaux.
    Voilà un Marocain, ou « d’origine marocaine« , disent prudemment les journalistes qui savent que les charognards de SOS Racisme et autres associations-pompes-à-fric ont vite fait de vous faire inculper pour « incitation à la haine raciale ».
     Ce Marocain est passé de son pays natal en Espagne.
    Il y a fréquenté une mosquée salafiste bien connue et surveillée par les services de renseignement  espagnols qui l’ont fiché et signalé à leurs collègues européens.
    D’Espagne où il a semble-t-il séjourné un an, il est passé en France où il a fait l’objet d’une fiche S, « S » comme sécurité de l’État.
    Puis, dit-on, en Syrie où, comme l’a finement observé un flic en retraite devenu « consultant » pour iTélé, « il na pas été pour jouer au golf« , une déduction du fait que le Marocain en question sait comment scotcher ensemble deux chargeurs de kalachnikov.
    De retour, il prend à Bruxelles le Thalys Amsterdam-Paris.
    Mais avant, il faut bien qu’il se les soit procuré quelque part, les deux armes à feu qu’il transportait, un colt 35 (?) et une kalachnikov avec neuf chargeurs.
    La police belge l’aurait appris, le quotidien Le Soir le disait dès hier soir, mais l’information n’est pour le moment pas confirmée.
     Dommage, car si c’était avéré, ça arrangerait bien les affaires de Hollande, Valls et Cazeneuve qui pourraient dire que ce sont les Belges qui n’ont pas fait leur boulot en n’arrêtant pas le terroriste à son embarquement dans le train.

    D’ailleurs Cazeneuve est sceptique et doute qu’un coreligionnaire de Najat V-B puisse être impliqué dans un attentat terroriste.
     « J’appelle chacun à la plus grande prudence quant à l’identité et au profil de l’individu qui a été maîtrisé« , a-t-il tweeté !
    Et on peut parier que bien que ledit individu ait blessé deux personnes et avait en sa possession trois armes dont deux à feu, les journalistes et les autorités politiques parleront du « présumé terroriste ».
    Ayoub El Qahzzani était donc connu comme potentiellement dangereux avant de partir en Syrie.
    En revenant il ne pouvait que l’être encore plus.
    C’est là que la responsabilité des autorités françaises s’alourdit.


    Une bonne tête souriante de « Chance pour la France » !


    Il quitte l’Espagne pour entrer en France.
    « Des sources de l’unité anti-terroriste espagnole ont indiqué que ce jeune, qui apparaissait dans les registres comme radical, « a résidé » en Espagne pendant un an, jusqu’en 2014, au moment où il a décidé de déménager en France. Ces mêmes sources ont précisé que l’auteur de l’attaque a ensuite voyagé en Syrie, avant de retourner peu après vers l’Hexagone« , écrit le quotidien espagnol El Pais.

    Il y a des accords de coopération entre les deux pays, la France a donc été prévenue.

    Dans un pays « normal » on surveillerait de près le terroriste potentiel, mais pas en France où les lois Taubira sur l’innocence présumée des pires criminels est la règle.
    De plus, il est maghrébin et musulman, sinon il ne fréquenterait pas assidument les mosquées, ce qui en France est un passeport de bonne citoyenneté comme chacun est prié de le croire : surtout « pas d’amalgame ».

    Nous n’en faisons pas, mais quand le même individu part en Syrie pour s’entrainer au maniement des armes de guerre et à l’égorgement forcément halal, une police « normale » devrait se douter qu’à son retour il ne va pas se lancer benoîtement dans le commerce des tapis persans.

    La police s’en doute, mais les instructions ministérielles sont là : surtout pas d’amalgame.
    Tant qu’il n’est pas passé à l’acte, c’est un présumé bon musulman modéré, il ne deviendra « présumé terroriste » qu’après son premier meurtre.

    Les services belges l’avaient fiché comme étant en relation avec des filières terroristes récemment démantelées en Belgique.
    La police française ne pouvait l’ignorer puisque la coordination de l’information entre les services de police européens est réputée excellente.
    Il monte dans un Thalys, un TGV français, avec son arsenal.
    Cazeneuve l’a dit, « toutes le forces sont mobilisées« .
    Il est vrai qu’il n’a pas précisé où !
     En tout cas elles ne le sont pas pour surveiller les trains pourtant connus depuis un siècle comme étant des cibles privilégiées en temps de guerre.
    Mais voilà, le premier ministre a beau dire que « nous sommes en guerre« , personne n’en tire les conclusions en termes de stratégie, parce que la bien-pensance interdit de désigner l’ennemi par son nom : les militants de l’islam rigoriste.

    On le sait, les musulmans qui ont fréquenté des mosquées salafistes sont des criminels en puissance, même le recteur Boubakeur l’a dit, et Mohamed Sifaoui a renchéri, « tous, et surtout ceux qui paraissent les plus inoffensifs« .
     
    Rien n’y fait, 82 mosquées salafistes sont toujours ouvertes en France, leurs imams dont la plupart ne parlent pas un mot de français et prêchent la haine des non-musulmans en arabe sont toujours en activité.

    On le sait, les jeunes hommes qui sont allé en Syrie ailleurs que chez Bachar el Assad, reviennent drogués à l’idée qu’ils doivent « faire » leur djihad dès que possible et tuer du mécréant, qu’il soit chrétien, juif ou musulman chiite.
    On sait où ils sont puisque les services des pays amis nous le disent.

    Rien n’y fait : en France il est interdit, au nom du « padamalgam », de soupçonner que les ennemis qui y reviennent après un stage d’initiation aux armes, aux explosifs et à la décapitation après égorgement peuvent être dangereux, même quand ils sont en armes.

    Heureusement, dans le cas présent, il y avait des anglo-saxons à bord du train : quatre soldats américains en permission et un civil britannique.
     Ils ont compris que Ayoub El Qahzzani allait passer à l’action et ont fait ce qu’il fallait pour le neutraliser, et gentiment qui plus est, car étant en état de légitime défense ils auraient pu le balancer par une fenêtre du TGV en marche et personne, à part nos ministres, ne l’aurait regretté !

    Une fois de plus, des Américains, sauvent la vie de dizaines de Français.
    Mais pourquoi eux alors que le train était bondé de Français ?
    Parce qu’ils viennent d’un pays où la responsabilité individuelle a un sens, où les citoyens savent qu’il leur incombe de se protéger et de protéger leurs concitoyens quand un danger survient.
    On n’y compte pas sur un État obèse et paralytique, sur des politiques indécis et brouillons, timorés et lâches pour rester en vie, on sait prendre les armes s’il le faut et tirer le premier pour la sauvegarde de tous.
    On ne réfléchit pas deux heures en soupesant si la défense sera ou pas disproportionnée à l’agression.
    La justice américaine comprend avec intelligence que ce n’est pas au citoyen d’évaluer la dangerosité de son agresseur. Il est agressé, il riposte par tout moyen à sa disposition.
    Si l’agresseur est tué en réaction, il ne l’a pas volé et on félicite le citoyen, on ne le traine pas devant des tribunaux de nos jours trop souvent décérébrés par la théologie marxiste et le politiquement correct socialiste.

    Les jeunes Américains qui ont sauvé nos compatriotes ont été immédiatement récompensés, leur courage reconnu, mais par qui ?
    Par le maire d’Arras qui, heureusement, n’est pas socialiste.
    Sinon, un maire socialiste aurait attendu que l’Elysée s’attribue le mérite de tout, nous avons pour le moment échappé à cette honteuse récupération.

    L’Imprécateur

    votre commentaire
  • Chris Norman, l'un des "héros" du Thalys, raconte l'attaque

     
     
    iTele, 22/08/2015 -
     
    Chris Norman, le passager britannique du Thalys qui a aidé les soldats américains à désarmer le suspect, revient sur le déroulement de l'attaque de vendredi soir et raconte son intervention. Il s'est exprimé samedi après-midi face à la presse.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique