• Handicap : Philippe Croizon répond à François Hollande.

     Home LE SCAN POLITIQUE Les verbatims

    Par Ivan Valerio
     
                                           Crédits photo : © Jacky Naegelen / Reuters/Reuters

    C'est le nouvel extrait du livre de Valérie Trierweiler qui fait polémique.
     Et il concerne Philippe Croizon, sportif amputé des quatre membres qui s'est distingué notamment pour avoir traversé la Manche à la nage. Interrogé à son sujet par Valérie Trierweiler, selon ce qu'elle rapporte dansMerci pour ce moment, François Hollande se serait montré perplexe à son sujet, lâchant: «Je n'aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap.»

    L'ex-compagne du chef de l'État dit être restée bouche bée face à cette réponse, alors qu'elle venait d'inviter le sportif à l'Élysée.
     «Par quelle métamorphose cet homme que j'ai connu sensible (...) a-t-il pu devenir un bloc de métal, insensible et tranchant, ce cynique qui cherche la phrase qui fait mal», s'interroge-t-elle.
     Après les «sans-dents», extrait dans lequel elle accuse son ex-compagnon de ne pas aimer les pauvres, c'est un autre morceau du récit politique qui vient frapper l'image du président de la République.

    «Je n'attends aucune réponse du président de la République»

    La petite phrase rapportée a également suscité la réaction de Philippe Croizon lui-même.
    Sur Facebook et sur Vivre FM, radio notamment consacrée aux questions liées au handicap, il rétorque qu'«heureusement qu'il y a des personnes handicapées qui se bougent, pour faire changer le regard du handicap en France».
    «Qu'est-ce que demande le président?
    Que les personnes en situation de handicap continuent de vivre sous le seuil de pauvreté, avec 800 € par mois?», répond le sportif.
     «Aujourd'hui j'ai bougé, je n'ai pas attendu que le gouvernement me vienne en aide», indique-t-il.
    Mais l'athlète prend également ses distances par rapport à ses propos et préfère les minimiser jugeant que ces mots «sont privés et n'auraient jamais dû être rendus publics».

     «Je n'attends donc aucune réponse du président de la République», assure-t-il.

     


    votre commentaire
  •         Hollande, président des “sans-dents”

    Quel mépris pour un champion olympique de la descente de sondage! Ce type est 5 fois médaillé d'or, il vient de pulvériser tous les scores: 13% de satisfaits!!! Qui peut mieux faire si ce n'est lui? Franchement, personne au monde n'est capable de le ridiculiser autant que lui-même...Certes... Hollande ne sera pas le plus grand président Français de l'histoire... Mais quelle bassesse, tristesse, petitesse, médiocrité de ramener cette affaire franco-française aux socialistes et à Elio Di Rupo... LAMENTABLE!!! Quel crédit peut-on apporter aux affirmations de cette femme trompée, blessée... Celui qui n'a pas connu un divorce difficile doit se taire, car quand c'est la 'guerre' tous les coups sont permis, que ce soit pour les enfants, la maison, le chien... les petites cuillères! Et puis, les sans dents, d'accord ce n'est pas très élégant, tout de même ,c'est une faute grave, mais il avait au moins le mérite d'en parler LUI, tandis que de l'autre côté... ' Faut vous dire, Mesdames,Messieurs que chez ces gens-là, on n´cause pas, on n´cause pas, on compte et comment écrasé  l'autre comme une mouche ( voir le peuple )pour faire son beurre "


    votre commentaire
  • Une rumeur : la masturbation à l’école

    Tiens tiens, encore une rumeur ! C’est curieux ces rumeurs factuelles et prouvables sur les questions sexuelles décadentes de nos élites…

    Nous venons de recevoir une brochure intitulée « Questions d’ados » accompagnée de la lettre suivante :

    Une rumeur -La masturbation à l’école - JRE2014 FAPEC

    « Bonjour Madame Farida Belghoul
    Nous vous adressons ce document distribué l’an dernier aux collégiens dans plusieurs établissements de l’académie de Versailles. Nous vous ferons parvenir tous les documents que nous rencontrerons lors de cette année scolaire 2014/2015, nous pouvons craindre avec « Monsieur Vallaud-Belkacem » la multiplication de ces publications.
    Félicitations pour votre combat, votre courage, vous êtes un exemple pour nos familles, notre patrie.
    Recevez nos salutations distinguées.
    Deux enseignants de l’académie de Versailles qui vous suivent avec beaucoup d’attention. »

    La date de publication de cette brochure remonte à 2007; actualisée en 2008. Sa diffusion à l’école date un peu. Dans la rubrique « Adresses utiles », page 53, la Ligne Azur est recommandée.
    Nous dormions. 

    Le sommaire recense les questions traitées dont voici quelques exemples remarquables. Les réponses sont des joyaux intellectuels, spirituels et pédagogiques :

    « Comment savoir si une fille ou un garçon a du désir sexuel ? », page 22.
    Réponse : « (…) elle ou il peut rougir, être en sueur, la pointe de ses seins peut durcir chez la fille. Au niveau de la vulve, le clitoris se raidit (c’est une forme d’érection), les lèvres gonflent et le vagin se dilate, un lubrifiant naturel va progressivement tapisser l’intérieur du sexe (les sécrétions vaginales), ce qui facilitera la pénétration. Certains appellent cela « mouiller ». Chez le garçon, au niveau génital, la verge se raidit et s’allonge, le gland se décalotte et rougit, cela s’appelle « bander ». Du liquide séminal peut apparaître au bout du sexe. »
    « C’est quoi la masturbation ? », page 20.
    Réponse (à noter que celle-ci apparaît dans la silhouette d’une main) : « La masturbation, ce sont des caresses (souvent par va-et-vient, frottement, pression…) au niveau des parties génitales (pénis du garçon, vagin ou clitoris de la fille) qui procurent du plaisir ou un orgasme (…) Les caresses sont souvent accompagnées d’images ou de scènes érotiques qui défilent dans la tête. Cette pratique sexuelle solitaire ou en couple est assez fréquente et peut contribuer à l’apprentissage (sic) du plaisir. A l’âge de 18 ans, 93% des garçons et 45% des filles déclarent s’être déjà masturbés. »

    Lire la suite sur le site des JRE.


    votre commentaire
  • "Les sans-dents" demandent la démission de François Hollande

    Depuis de très nombreux mois le Président Hollande ne cesse de s'attaquer aux plus faibles.
     
    On apprend aujourd'hui par son ex-concubine qu'il méprise même les pauvres qu'il appelle avec un cynisme inhumain "les sans-dents".
     C'est la goutte d'eau qui fait pour nous déborder le vase.
     C'est pourquoi nous demandons la démission de celui qui se joue nous, qui se joue de tout.
     
    Allons #sansdents de la Patrie, le jour de gloire est arrivé


    Monsieur le Prési...dent,

    Nous venons vous demander de partir car le moment est maintenant venu.
    C’est avec la plus grande consternation que nous découvrons à la lecture du livre de votre ex-concubine le cynisme avec lequel vous méprisez aussi les plus faibles d’entre les Français.
    En qualifiant les pauvres de « sans-dents », vous révélez un peu plus votre vrai visage, celui d’un homme qui se joue de nous, qui se joue de tout.
    Les petits, les obscurs, les sans-grades, comme le reste des Français, ceux qui ont cru en vous, comme les autres, sont lassés de vous.
    D’après Madame Trierweiler, vous portez beaucoup d’attention à votre popularité qui est pourtant au plus bas.
    De plus en plus de Français réclament votre démission.
    Et vous, comme sourd, sans oreille, vous vous enfermez dans les ors des palais, dans votre tour d’ivoire.
    Vous ignorez nos gémissements, nos cris, notre dégoût.
     "Qu'ils mangent de la brioche…"
    En quelques mois, vous avez mis la France à genoux, faisant de plus en plus d’édentés.
    Vous avez affaibli la France et les français quels qu’ils soient.
    Vous avez affaibli la classe politique et la fonction de chef de l’Etat.
    Qu’avez vous fait de votre promesse lorsque vous prétendiez : « Moi président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire. ».
     Ce n’était que le mensonge d’un arracheur de dents.
    Vous l’avez compris Monsieur le Prési..dent, les Français sont sur les dents, ils ont une dent contre vous…
    Vous prenez l’eau. Arrêtez le naufrage !
    Comme disent les marins bretons ... « Qui voit Sein voit sa fin... », vous avez vu Sein, il est temps de tirer votre révérence.

    Un collectif d’édentés…"

    Signez la pétition

    votre commentaire
  • La #couv de la semaine : Najat Vallaud-Belkacem, "L'ayatollah"

     Par valeursactuelles.com    
       
     
     
     En avant-première la couverture du prochain numéro de Valeurs actuelles, dans les kiosques le jeudi 4 septembre. 
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique