• A l’heure des polémiques sur les crèches

    Journal de Tintin de décembre 1948

    1948.jpg

    Journal de Tintin de décembre 1954 

    1954.jpg

     

    Source : contre-info


    votre commentaire
  • Voyagez low cost avec Edouard Philippe !

    Pourquoi se priver ? Ce sont les Français qui paient !

    Les Premiers ministres se suivent et se ressemblent étrangement dès lors qu’il s’agit de dilapider l’argent public. Edouard Philippe vient de réaliser un coup de maître avec un vol Tokyo-Paris, début décembre, qui aura coûté la modique somme de 350 000 euros. Le Premier ministre a gagné en confort et est rentré deux heures plus tôt à Paris. La République peut se réjouir même si le contribuable, lui, risque d’être un peu moins enthousiaste.  

    Une fois au pouvoir, c’est buffet à volonté ! Et un buffet luxueux s’il vous plaît ! Edouard Philippe, Premier ministre inutile n’est pas un grand amateur de mets délicats et hors de prix au regard de son physique longiligne. Son péché mignon est autrement plus inquiétant (et coûteux) ! Monsieur aime les avions de luxe. Le genre d’appareil que louent les millionnaires sur un coup de tête en embarquant toute leur suite. Edouard Philippe a pris des réflexes de divas friquées, car à son retour de Nouvelle-Calédonie début décembre, il a tout bonnement quitté l’A340 affrété par l’Armée de l’air pour s’installer dans le très luxueux appareil de la compagnie Aero Vision.

    Pourquoi se priver ? Ce sont les Français qui paient !

    Ce nom ne vous dit rien ? Pas étonnant ! Aero Vision s’adresse aux ultra-riches qui peuvent céder à tous les caprices que la vie place sur leur chemin. Ainsi, Edouard Philippe et une bonne partie de sa délégation a fui comme la peste l’avion confortable de l’armée pour aller se prélasser dans un luxe aussi malsain que déplacé. Il en aura coûté la bagatelle de 350 000 euros. Pas de souci, ce sont les Français qui paient ! Et ils paient cher, car l’A340 de l’armée pris entre la Nouvelle-Calédonie et Tokyo par le Premier ministre a dû logiquement regagner Paris. Ce sont donc deux avions qui ont été mobilisés et qui pèsent sur les finances publiques.

    Ce genre de scandale aurait déboulonné le politicien le plus accroché au pouvoir dans une démocratie réelle, mais pas en France. Edouard Philippe intervient au micro de RTL et assure très tranquillement qu’il « assume complètement » cette affaire et avance des justifications qui donnent la nausée aux malheureux auditeurs. « Cet avion, assez ancien et sans sièges business, ne sert pas en temps normal à transporter ni des autorités militaires ni des membres du gouvernement en long courrier et de nuit ». Pas de siège business ! Le vol vers le Japon a dû être extrêmement traumatisant. Edouard Philippe ferait bien de demander un dédommagement pour le préjudice subi !

    C’est ainsi que 350 000 euros ont été dilapidés pour que Monsieur Philippe et sa cour composée d’une soixantaine de personnes puissent rejoindre Paris sans avoir trop les jambes et le dos courbaturés. L’histoire retiendra que l’A340 de l’armée est arrivé à Paris deux heures après l’avion de luxe de Philippe. Deux heures qui justifient aussi ce coût faramineux. Pendant ce laps de temps, le Premier ministre a certainement pu déjouer une demi-douzaine d’attentats et pris des décisions qui vont faire de la France le phare du monde au XXIe siècle.

    Et pour enfoncer le clou et un Manuel Valls qui pensait copiner avec le Gouvernement, Edouard Philippe balance que son trajet a été 30 % moins cher que celui de l’ancien Premier ministre socialiste lorsqu’il s’était rendu en Nouvelle-Calédonie en 2017. Le Catalan a peu apprécié la comparaison et a fait savoir que son voyage avait inclus des passages rapides en Nouvelle-Zélande et en Australie. Deux vols de plus donc pour expliquer cette différence de 30 %. Espérons qu’Edouard Philippe soit solidement ancré dans le sol de France à partir de maintenant, car à ce rythme les milliards vont voler et ne redescendront pas dans le budget de l’Etat. A moins qu’une nouvelle taxe destinée à financer les voyages de luxe de sa seigneurie de Matignon ne soit prochainement votée…

     

    Source : 24heuresactu


    votre commentaire
  • Olivier Giroud, victime de racisme ?

     

    La libération de la parole continue sur le racisme qui ronge l’Equipe de France. Après les aveux du milieu offensif mauricien et international français Vikash Dhorasoo sur le racisme au sein des équipes de jeunes dans les banlieues faits le 8 novembre 2008 sur France 2 (« Le petit Blanc qui arrive, il se retrouve dans des histoires de clans, de gangs, et à un moment donné il arrête de jouer au foot parce qu’il voit qu’il n’a pas sa place là, qu’il ne va pas être protégé s’il y a un problème »), après les révélations du consultant Pierre Ménès sur les brimades racistes commises lors de la Coupe du Monde 2010 à l’encontre du milieu offensif Yoann Gourcuff, après les fausses nouvellesrépandues par le  milieu offensif algérien et international français Samir Nasri, nouvelle polémique avec l’avant-centre international Olivier Giroud.

    C’est un documentaire de l’Equipe Enquête intitulé « Olivier Giroud, le mal-aimé » qui soulève un lièvre. La présentation faite le 11 décembre de ce reportage est sans ambiguïté :

    « L’Equipe Enquête a retracé le parcours atypique d’Olivier Giroud, l’attaquant controversé de l’équipe de France. Dans ce documentaire, les journalistes de la chaîne L’Equipe ont cherché à comprendre pourquoi le joueur des Gunners suscite autant de critiques et comment celui-ci parvient à mener sa carrière dans l’adversité ».

    L’entraîneur adjoint de l’équipe de France, Guy Stéphan, tient alors ces propos, brut de décoiffage :

    « Une partie du public se braque contre Olivier Giroud. Vu que la question du racisme a été posée très artificiellement, mais a quand même été posée, eh bien assez naturellement et dans beaucoup d’esprits, Benzema représente « la communauté », la communauté issue de l’immigration maghrébine, il représente les banlieues, il représente ceux qui s’identifient à ces milieux-là, même si c’est effectivement complètement artificiel, et du coup, indirectement, Olivier Giroud représente l’autre camp, il représente finalement le blanc, le céfran, celui qui a effectivement, peut-être, des avantages que d’autres n’ont pas, qui a un nom bien français, qui a une attitude bien française, qui a un physique avantageux, tous ces éléments-là font qu’il apparaît un peu comme la victime idéale. »

    Les commentaires sur le site internet de l’Equipe sont également édifiants :

    « On l’a déjà dit : avec de telles stats s’il s’était appelé Moussa ou Tarek il serait adulé…mais il est beau gosse, catholique et Blanc et ça en France ça dérange… » (message de Greg, 11/12/17) ; « C’est fou dans ce reportage de voir l’arrogance et la bêtise de Karim Benzema. En huitième de finale de coupe du monde, il pense à une seule chose : faire foirer Giroud. Et l’enjeu sportif, puisque c’est censé être pour cela qu’il a choisi la France ? Il n’a pas choisi la France pour le sportif, mais pour lui-même, égoïstement, incapable de se remettre en question et de faire preuve de pragmatisme ou d’intelligence. » (message de El Tino, 12/12/17).

    Notons que le 7 juin 2016, Olivier Giroud avait pris sur Europe 1 la défense du sélectionneur Didier Deschamps suite à des accusations calomnieuses de racisme :

    « Je n’ai pas besoin de m’exprimer par rapport à ça. J’ai mon idée sur la question, mais je la garde pour moi. En tout cas, ils ne peuvent pas nous traiter, et le coach le premier, de racistes. Je ne peux pas l’accepter ! ».

     Né à Chambéry, Olivier Giroud a évolué en Ligue 2 au Grenoble Foot 38 (27 matchs, 2 buts de 2005 à 2007), en National (3e division) au FC Istres (34 matchs et 14 buts lors de la saison 2007-2008), en Ligue 2 avec le FC Tours (69 matchs et 36 buts de 2008 à 2010), en Ligue 1 avec le HSC Montpellier(85 matchs et 39 buts de 2010 à 2012) et enfin en Premier League anglaise avec Arsenal (249 matchs et 105 buts depuis 2012). Il compte 69 sélections en équipe de France et 29 buts marqués, avec une première sélection le 11 novembre 2011 en amical contre les Etats-Unis et la dernière le 10 novembre 2017 contre le Pays-de-Galles en amical. Son premier but en bleu fut inscrit lors de sa 3e sélection, le 29 février 2012, lors d’un match amical contre l’Allemagne. Il fut l’auteur d’un triplé contre le Paraguay en match amical le 2 juin 2017 et de six doublés contre l’Australie (11 octobre 2013), la Norvège (27 mai 2014), le Danemark (11 octobre 2015), l’Ecosse (4 juin 2016), l’Islande (quarts de finale de l’Euro, 3 juillet 2016) et le Luxembourg (éliminatoires de la Coupe du Monde, 25 mars 2017). A titre personnel, il est Champion de France 2012 (Montpellier), triple vainqueur de la Coupe d’Angleterre 2014, 2015, 2017 et triple vainqueur du Community Shield les mêmes années, vice-champion d’Angleterre 2016, vice-champion d’Europe avec la France en 2016 et finaliste de la Coupe de la Ligue avec Montpellier en 2011.

    A titre personnel, il n’a jamais caché sa foi catholique. Pratiquant, il s’est fait tatouer sur le bras droit le premier verset du Psaume 23, « Dominus Regit Me Et Nihil Mihi Deerit » (« Le Seigneur est mon berger, Rien ne saurait me manquer » et sur le bras gauche la croix du Christ.

    Hristo XIEP

    Source : medias-presse.info


    votre commentaire
  • Une élue cinglée de Liévin condamnée pour avoir harcelé et insulté Patrick Jardin dont la fille est morte au Bataclan

    Une folle furieuse, élue au Conseil municipal de Liévin (62), Charlotte Lamand née Vanwaelscappel, a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Béthune à 24 mois de prison, dont 18 ferme, pour avoir harcelé le père d’une victime des attentats de Paris en novembre 2015.

    Patrick Jardin a perdu sa fille, Nathalie, assassinée au Bataclan par des terroristes islamistes. , L’ancienne régisseuse lumière de 31 ans était originaire de Marcq-en-Baroeul.

    Un second cauchemar a commencé pour Patrick Jardin seulement quelques jours après les attentats. Une femme élue au conseil municipal de Liévin a commencé à le harceler par téléphone.

    Elle s'est faite passer pour Lou Sirkis, la nièce du chanteur d'Indochine. "Elle m’a appelé pour me raconter que ma fille était homosexuelle, qu’elle avait été violée et qu’elle était enceinte au moment de l’attentat", raconte Patrick Jardin.

    Des propos totalement incohérents et faux mais qui affectent celui qui vient de voir sa fille disparaître tragiquement. "À travers ce qu’elle disait, elle voulait me faire comprendre que j’étais passé à côté de la vie de ma fille", poursuit-il.

    Et la harceleuse liévinoise ne s'est pas limitée aux appels malveillants. Elle a notamment usurpé l'identité de la cousine de Nathalie auprès de Facebook pour avoir accès à son profil sur le réseau social.

    "Elle a récupéré une photo de Nathalie après une chute à vélo, où elle avait le visage tuméfié. Et elle racontait que c’est moi qui lui avait fait ça."

    Pourquoi cette personne s'est-elle attaquée à Patrick Jardin ? Lui-même n'a pas la réponse. "Je ne la connaissais pas. Ma fille ne la connaissait pas." L'homme a tout de suite déposé plainte en 2015 pour faire cesser ces agissements inexplicables.

    C'est en 2016 qu'elle a été identifiée et interpellée par la police."Heureusement que j’étais suffisamment costaud pour ne pas me suicider", souffle-t-il. "Je lui en veux. Elle a sali la mémoire de ma fille. Je veux lui faire payer cher ce qu’elle m’a fait".

    Outre la condamnation à de la prison ferme, elle a également été déchue de ses droits civiques. Elle va donc être contrainte à abandonner son mandat de conseillère municipale.

    Elle a par ailleurs été condamnée à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à Patrick Jardin et à 1.000 euros pour couvrir les frais de justice.

    C'est une satisfaction pour Patrick Jardin. "Je ne m'attendais pas à de la prison ferme", confie-t-il à la sortie de l'audience. Cette décision de justice pourrait lui permettre enfin de trouver un peu d'apaisement.

    Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/18-mois-ferme-elue-lievin-jugee-harcelement-du-pere-victime-du-bataclan-1383739.html

    A noter que Patrick Jardin n'est pas un « Charlie », ne retient pas sa haine légitime et désigne clairement la vermine islamiste comme l'ennemi à éradiquer.

     


    votre commentaire
  • L’église sainte Rita à nouveau en vente… sur le Bon Coin

    Posté par: sylvestre Brunaud..

    église sainte rita,le bon coin,vente

    L’église sainte Rita, à Paris XVe, a fait beaucoup parler d’elle ces dernières années.

    L’association qui la louait à des gallicans[1] l’avait mise en vente et obtenu le départ de la dynamique communauté de fidèles, en 2014.

    Le projet de démolition de l’église, cédée au groupe immobilier Lamotte (pour y construire un immeuble avec logements sociaux , parking, etc), a suscité une vague de protestation, incluant le maire du XVe, et l’église avait été « occupée » pendant des mois par des résistants, tandis que le culte catholique traditionnel y était célébré, avant que la police ne vienne brutalement expulser tout le monde et interdire l’entrée.

    La situation s’était enlisée et était, depuis, au point mort. Le groupe Lamotte, soucieux de son image ternie par cette mauvaise publicité (notamment suite à une camapgne du Renouveau français, qui l’avait identifié) était embarrassé par cette encombrante affaire, et des problèmes d’amiante avaient ralenti le processus.

    Et voici que l’église sainte Rita vient d’être mise en vente sur le site d’annonce le Bon Coin, au prix coquet de 6,3 millions d’euros…

    D’après nos informations, le permis de construire (et de détruire) a expiré.

    Le promoteur Lamotte ne perd pas le sens des affaires, puisqu’il a acheté le bâtiment il y a quelques années à peine pour… 3 millions d’euros. Il le vend donc deux fois plus cher, sans qu’aucuns travaux n’aient été faits.

    Source : contre-info


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique