• Des chrétiens allemands voulaient « chanter avec les réfugiés » : aucun n’est venu à leurs bondieuseries de gauchistes

    Le Willkommenscafé avait organisé pour les réfugiés des foyers environnants une rencontre pour chanter en commun avec la Chorale internationale, rapporte Stuttgarter Zeitung.

    Aucun des réfugiés invités n’est venu samedi à l’église de la Résurrection.

    Klaus Eberle, l’organisateur du Willkommenscafé, s’est montré déçu. Avec d’autres membres de son équipe, il avait distribué les invitations dans des foyers de réfugiés : quelques-uns avaient accepté oralement, mais ne sont pas non plus venus.

    Le Willkommenscafé veut réunir réfugiés et habitants du quartier à l’extérieur des foyers. Il était prévu initialement une rencontre par semaine.

    « Peut-être aurait-on dû prendre les réfugiés par la main et les amener ici », remarque Eberle.

    Mais, ce samedi, les chanteurs ne se sont pas laissé abattre : ils ont tous chanté un canon sur la mélodie bien connue de « Frère Jacques ».

    Le texte avait été réécrit, si bien qu’ils ont ainsi pu apprendre quelques mots d’arabe.

    Source : http://suavelos.eu


    votre commentaire
  • Des légionnaires viennent au secours d’une jeune fille agressée et se retrouvent devant le tribunal !...

    Publié par: Pieds Noirs 9A..

    Ecrit parPierre-Alain Depauw

    garde à vue,jeune fille agressée,légionnaires,tribunalC’est une nouvelle illustration de cette justice toujours laxiste avec les voyous mais par contre intraitable avec ceux qui veulent remettre de l’ordre dans ce pays.

    Trois légionnaires ont été déférés au parquet de Paris ce mardi, après une garde à vue prolongée.

    Qu’ont-ils fait de mal ? Ils ont secouru une jeune fille agressée dans le métro !

    Les faits datent du dimanche 1er avril 2018. Vers 6h45 du matin, dans un wagon du métro, au niveau de la station Saint-Ambroise (XIe) sur la ligne 9, un individu arrache le portable d’une jeune fille, sort du métro à l’arrêt et s’enfuit.

    Les trois légionnaires en permission, âgés de 21 et 24 ans, poursuivent le voleur. Ils le rattrapent au niveau de l’impasse Truillot, derrière le boulevard Voltaire (XIe). Le voleur veut se battre mais il ne fait pas le poids face aux trois légionnaires.

    Quand la police arrive, le voleur, en situation illégale, a perdu une dent, le pauvre. Il devient donc victime aux yeux d’une magistrature gauchiste.

    Une source anonyme proche de l’enquête explique :

    « Au parquet, ils n’étaient pas d’accord sur la suite à donner. Le dossier s’est baladé. Certains voulaient laisser tomber pour les militaires. Pour finir, une substitut du procureur a décidé de poursuivre les légionnaires. »

    On aimerait connaître le nom de cette substitut du procureur. Celle-là, si elle est un jour victime d’une agression, elle aura bien mérité que personne ne vienne à son secours.

     

    Source : medias-presse.info


    votre commentaire
  • 26 médias mis en examen pour avoir financé la campagne d’Emmanuel Macron.

    BFM, Le Point, Challenges, Paris Match, CNEWS, L’OBS, VSD, L’Express et Libération rejoignent Mouammar Kadhafi sur le banc des accusés ayant soutenu techniquement la présidentialisation de cas d’études psychanalytiques d’Oedipes non résolus.

    Evidemment, ces médias n’ont pas de sang sur les mains, mais avouons que le sang sur les mains des autres reste le meilleur fond de commerce des médias.

    « Les preuves de ces élans propagandistes? Il suffirait de savoir lire pour les avoir. » nous dit l’avocat de la partie si vile.« La bonne nouvelle pour le Président, c’est que l’analphabetisation augmente année après année. Et aussi que mécaniquement, ceux qui savent lire votent de moins en moins »

     

    François Hollande reste la meilleure preuve que l’on vote de plus en plus n’importe comment, même si dans la grande course à l’absurdité démocratique, ce dernier est devancé de très près par l’évolution sans cesse constante des électorats de partis extrêmes.

    « Mais alors, que faire de la démocratie? » se demandent les derniers électeurs lucides, qui se remettent encore à peine de la gigantesque gueule de bois de la cataclysmique campagne présidentielle 2017. Et bien comme les autres médias, permettez moi de pointer la merde du doigt sans apporter aucune forme de solution; à la différence près que je ne culpabilise pas le peuple, mais plutôt ceux qui encaissent des salaires de Responsables sans jamais prendre le temps d’assumer leurs responsabilités.

    Si le Journalisme est l’un des garants de la Démocratie, la Propagande de masse est le meilleur outil des Dictatures qui taisent leur nom. 

    Alors chers journalistes, n’oubliez pas le rôle éminemment important que vous avez à jouer. Ce n’est pas « juste un job » que vous exercez, mais un véritable devoir citoyen. Et par pitié, à l’avenir, évitez les tournures stylistiques aussi pauvres que celles d’un texte de Christophe Maé et les erreurs grammaticales dignes d’un candidat de télé-réalité!

    http://corsemachin.com/politique/26-medias-mis-en-examen-pour-avoir-finance-la-campagne-demmanuel-macron/


    votre commentaire
  • Bourges (18) : deux représentants musulmans conviés à un hommage au colonel Beltrame ont refusé de serrer la main de la Préfète « parce qu’elle est une femme »

    Alors que les obsèques des victimes des attentats de l’Aude se sont déroulés jeudi dernier, les gendarmes du Cher ont rendu hommage, mercredi matin, au colonel Arnaud Beltrame tué dans les attaques terroristes.

    […] À l’issue de la cérémonie berruyère, un échange a eu lieu entre la préfète et deux représentants d’une association musulmane conviée, comme plusieurs autres, à l’hommage, qui ont refusé de lui serrer la main. Selon leur interprétation de la religion, « on n’a pas le droit de serrer la main aux femmes, ont expliqué ces deux représentants de Ditib Vierzon (ex-association des travailleurs turcs de Vierzon). Mais on comprend que cela puisse choquer ». Par la voix de son vice-président, Halil Nayir, Ditib Vierzon a indiqué hier soir avoir « adressé une lettre d’excuses à la préfète. Nous regrettons profondément ce qu’il s’est passé. Ce n’est pas normal. » […]

    Selon les services de l’État, des représentants de diverses associations musulmanes, réunis lundi en préfecture dans le cadre d’un projet de charte de l’imam dans le Cher, avaient émis le souhait de participer à cet hommage. « Il ne faut pas freiner une très bonne dynamique de dialogue, a indiqué la préfète, soucieuse de ne pas donner une trop grande portée à cet échange. Cette charte a pour but de dire que, dans le Cher, aucune association cultuelle musulmane ne se revendique de l’islam politique. C’est une réalité. L’idée, c’est d’être uni face au danger du terrorisme. »

     

    Le Berry via fdesouche


    votre commentaire
  • Ces femmes qui se convertissent à l'islam 

    Images"Marine, 18 ans, compagne de Redouane Ladkim, le tueur de Trèbes, convertie à l’islam depuis deux ans, complice… Émilie König, 33 ans, partie faire le djihad, originaire de Lorient, « demande pardon et cherche à revenir en France »… Combien sont-elles, ces petites Françaises de souche, à « changer de vie » pour embrasser le Coran ? Un chiffre hallucinant révélé par une étude réalisée par des chercheurs britanniques en 2011 (relayée sur le site Atlantico) estime à près de 70 % de femmes parmi les Européens qui se convertissent à l’islam ! 

    Dans la plupart des cas, rien ne prédestine ces filles à la religion d’Allah. Biberonnées aux droits de l’homme à l’école de la République, nourries de télé-réalité dès leur plus jeune âge, elles jettent aux orties tout ce pour quoi leur mère et grand-mère ont combattu : égalité, pilule, avortement… et font le choix d’une autre religion et d’un autre modèle social… Rien ne semble les arrêter : ni la perspective du port du voile ou de la burka, ni même l’idée d’être reléguée à un statut inférieur à celui de l’homme. Faut-il leur rappeler que, devant un tribunal de la charia, la parole d’un homme vaut celle de deux femmes ?

    Comment expliquer cet échec de transmission et, d’abord, que leur a-t-on transmis ? Les témoignages de ces « petites fiancées de l’islam » devraient tous nous interpeller et nous aider à y voir clair.

    Le phénomène de mixité sociale et son effet de contagion crèvent les yeux de ceux qui ne veulent rien voir. Nul besoin d’aller chercher dans ces écoles hors contrat « charia compatibles » devenues subitement la cible du gouvernement. Il suffit de se rendre dans certaines banlieues françaises, là où la majorité des écoliers est musulmane. Par peur de paraître différentes, ou simplement pour éviter ce harcèlement dont on ne parle pas, les filles y font « semblant » de faire le ramadan, de se comporter et de s’habiller comme la majorité de leurs comparses. Vient ensuite le besoin de faire partie du groupe pour recréer du lien social, se sentir moins seules. Et ce ne sont pas les enseignements des profs de l’Éducation nationale, trop occupés à faire repentance pour leurs ancêtres, qui leur donneront tort. Les petits musulmans à qui on n’apprend pas à aimer la France méprisent les valeurs républicaines ; les écoliers de souche, eux, rasent les murs.

    Le « besoin de donner un sens à leur vie » est une des grandes motivations invoquées par ces jeunes converties ; triste constat d’échec de l’Église de France, qui privilégie le dialogue au détriment de l’enseignement car, parmi les converties, certaines, il faut le reconnaître, sont issues de familles catholiques. Absence de transmission ? Et puis, il y a aussi le témoignage de Nathalia (23 ans, mère au foyer en Haute-Loire), qui l’avoue tout crûment : en portant le voile, « je me sens tellement mieux car je suis maître de mon corps et de ma sexualité ». Conséquence de l’hypersexualisation de cette société que certaines ne peuvent plus supporter ?

    Restent, aussi, les raisons du cœur car tomber amoureuse d’un « soldat de dieu », c’est, pour elles, retrouver cette part de virilité que le féminisme étouffe un peu plus chaque jour chez le mâle blanc. La nature étant ce qu’elle est, comment en vouloir à ces jeunes filles de ne pas retrouver dans leur milieu naturel ces qualités masculines qui les font rêver ? Beaucoup de naïveté de leur part qui les conduit tout droit au cauchemar. L’arrivée massive de musulmans sur notre sol ne doit pas occulter ces nombreuses conversions de nos jeunes filles à un islam conquérant. Une prise de conscience s’impose : nos valeurs républicaines ne font pas le poids. Et ces jeunes filles sont les mères des Français de demain."

    Michel Janva

    Source : lesalonbeige


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique