• À Avignon, va-t-on débaptiser des écoles pour faire plaisir aux musulmans ?...

    À Avignon, des établissements scolaires publics vont-ils être débaptisés ? C’est ce qu’annonce Vaucluse-Matin, le 20 avril. Laïcité oblige ? L’école Saint-Roch, l’école Saint-Jean, pour commencer. Saint-Gabriel, Saint-Ruf et Sainte-Catherine devraient leur succéder. Cécile Helle, le maire socialiste, s’en défend. Sauf que l’adjointe d’un quartier de la cité papale a déclaré : « On propose de changer le nom de certaines écoles pour qu’il corresponde plus aux aspirations du moment. Est-ce qu’un saint représente encore quelque chose par rapport à ce quartier multiculturel ? » On peut imaginer que cette adepte du multiculturalisme a dû lire ce rapport officiel, écrit par un « groupe de réflexion » appelé « Laïcité et République moderne », et rendu en 2015 à Manuel Valls, alors Premier ministre.

    « Revoir la toponymie de la France à la lumière du vivre ensemble » : le titre dudit rapport donne le ton. D’apprendre ensuite que les deux principaux parlementaires l’ayant établi appartenaient, l’un au Parti socialiste (Yann Galut), l’autre à EELV (la trinationale Esther Benbassa), donnait d’emblée le la. Il s’agissait, pour le groupe, de proposer des solutions pour lutter contre « l’apartheid territorial, social, ethnique » évoqué par Manuel Valls, qui ciblait « les discriminations quotidiennes parce qu’on n’a pas le bon nom de famille, la bonne couleur de peau ou bien parce que l’on est une femme ».

    Mais revenons à la toponymie. « Une fraction croissante de la population d’origine musulmane est heurtée par des appellations toponymiques qui sont autant de manifestations d’une époque archaïque où l’identité de la France, loin de s’assumer comme plurielle, se définissait exclusivement sous le signe d’une chrétienté triomphante et totalitaire. »

    Et de prendre pour exemple des musulmans habitant Pont-l’Abbé qui seraient « amenés à se demander s’il s’agit d’une insulte » ! Vous parlez : être appelés des Pont-l’Abbistes ! Pour parer à cette abominable éventualité, les auteurs de ce vivre ensemble nouveau n’y sont donc pas allés par quatre chemins : « Débaptiser tous les noms de communes comprenant le mot « saint » dans l’intitulé afin “de relaïciser profondément la République” »avec, pour but, de supprimer un « affichage discriminant ». Couper les têtes de nos « saints » accolés à 4.794 communes pour ne pas offenser des fidèles d’un islam intrinsèquement tolérant, quelle drôle d’idée…

    En tout cas, éradiquer les signes de chrétienté, c’est chose faite, au pays de Taubira – je veux dire en Guyane. L’école Saint-Jean s’appelle désormais Rosa-Parks, plus fun ; celle de Saint-Maurice a cédé la place au nom d’une féministe, ancienne inspectrice de l’Éducation nationale et d’académie ; et, dans un registre bien dans l’air du temps, le nom d’un architecte designer a remplacé l’école Espérance.

    Ces suggestions de la part de ces nostalgiques révolutionnaires ne vous plaisent pas, pas du tout ? Vous vous dites que vous avez votre mot à dire ? Vous rêvez ! Des « référendums locaux, s’ils sont généralement des éléments de revitalisation de la démocratie, seraient ici inopportuns et même néfastes car ils libéreraient une parole réactionnaire qui ne pourrait s’exprimer en dehors des édifices cultuels » (sic).

    Ce rapport, comme le disait en aparté un conseiller de Valls en personne, « c’est l’occasion de voir qui est républicain et qui ne l’est pas ». En somme, de voir qui se préoccupe du bien-être des uns plutôt que des états d’âme des autres…

    À ce train-là d’effacement de nos racines, combien de temps, à Avignon, avec ses 35 % de population musulmane (chiffre avancé par un représentant musulman à Vaucluse-Matin en 2016 pour justifier la construction d’une grande mosquée dans la cité des papes), la mairie osera encore, sur son site, rappeler qu’elle fut « capitale de la chrétienté au Moyen Âge » ? Et combien reste-t-il à vivre, à tous nos saints communaux ?

    Caroline Artus

    Source : http://bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Philippot au fond du trou : il fait une conférence de presse avec Geneviève de Fontenay qui se met à chanter l'Internationale ! 

    Publié par: Thomas Joly ..

    En mal d'actualité médiatique, Florian Philippot, flanqué de l'improbable Geneviève de Fontenay, a annoncé une manifestation le 1er mai au mot d'ordre assez obscur : contre « la politique antisociale » d'Emmanuel Macron.

    Son alliée de circonstance n'a rien trouvé de mieux que d'entonner le chant communiste de sinistre mémoire « l'Internationale » devant des journalistes médusés et un Florian Philippot qui ne savait plus où se mettre.

    Nul doute que cette initiative va se transformer en retentissant fiasco...


    votre commentaire
  • Toulouse : nouvelle nuit d'émeutes afro-musulmanes après le contrôle d’une islamiste en niqab

    La préfecture avait pourtant pris lundi un arrêté interdisant la vente et le transport de carburant au détail, craignant de nouveaux incidents. Selon des sources policières, c’est le contrôle d’identité d’une femme portant un niqab et pour lequel des policiers ont été pris à partie dimanche après-midi qui pourrait être à l’origine de ces événements.

    Les premiers heurts ont éclaté dans le quartier de Bellefontaine lundi soir. Selon la police, des « tirs de mortier » ont été lancés depuis des appartements en coursive. Les policiers ont répliqué par des tirs de grenades et de bombes lacrymogènes. Une barricade était en flammes rue Paul Gauguin. Plusieurs voitures ont été incendiées dans le quartier.

    25 véhicules ont été brûlés et 18 personnes ont été interpellées. Un imposant dispositif, avec 200 policiers appuyés par un hélicoptère, avait été mis en place car cette nouvelle flambée était redoutée. Entre dimanche et lundi, les échauffourées avaient concerné une centaine de jeunes et une dizaine de voitures avaient été brûlée.

    Source : http://www.fdesouche.com/989173-toulouse-nouvelle-soiree-de-violences-urbaines-apres-le-controle-dune-musulmane-en-niqab


    votre commentaire
  • Son fils de 7 ans est en CP à Alès (30), voici sur quoi on le fait travailler

     Source : fdesouche

     


    votre commentaire
  • Horreur, Jean-Pierre Pernaut, sur son Facebook personnel, like des publications hostiles à l'immigration, à Macron et à l'islamisation

    Le présentateur du JT de 13h de TF1 est au coeur d'une enquête du site Buzzfeed, qui révèle que son compte Facebook personnel serait rempli de likes et publications soi-disant complotistes et en lien avec la « fachosphère ».

    Irréprochable Jean-Pierre Pernaut ? Pas si sûr... Le journaliste, qui a interviewé Emmanuel Macron ce jeudi 12 avril, possède donc deux comptes Facebook distincts : un professionnel et un personnel. Le premier lui permet de faire la promotion de son JT de 13h, tandis que l'autre serait utilisé pour évoquer "le sport automobile" ou "relayer la promo de sa femme" Nathalie Marquay, ancienne Miss France. Selon le journaliste David Perrotin du site Buzzfeed, le Facebook personnel du présentateur du JT de 13h de TF1 serait aussi rempli de publications politiques, dont certaines véhiculeraient apparemment "des idées proches de l'extrême droite et parfois complotistes". Dans son enquête, le site Buzzfeed précise que le groupe TF1 lui a confirmé que le Facebook personnel de Jean-Pierre Pernaut est bel et bien authentique et que les publications et likes présents dessus sont réels. Le site spécialisé dans les médias précise dans son article que "de nombreux posts politiques anti-Macron, anti-migrants ou des mèmes issus de l'extrême droite" seraient visibles sur le Facebook du journaliste.

    Buzzfeed note aussi que certains likes présents sur le Facebook de Jean-Pierre Pernaut seraient adressés à des publications de la page Riposte laïque, considéré comme un site islamophobe. Ce dernier utilise régulièrement l'expression "Padamalgam", qui est courante sur les pages de la fachosphère.

    Source : http://www.linternaute.com/television/stars/1446183-jean-pierre-pernaut-migrants-fachosphere-son-etrange-facebook/

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique