• Priorité de Matignon pendant la crise : la « politique de la ville »

    Jean Castex, en visite dans le Val-d'Oise, a annoncé la mise en œuvre d'un plan d'action « ambitieux » pour ce département sur le modèle de celui lancé pour la Seine-Saint-Denis par son prédécesseur, Édouard Philippe, le 31 octobre 2019.

    Plan d'action pour la mise en valeur du patrimoine culturel, religieux et naturel du Val-d'Oise, berceau historique de la France mérovingienne puis capétienne ? Pour l'entretien de l'abbaye de Royaumont, la restauration de la multitude d'églises romanes ou de châteaux du Moyen-âge et de la Renaissance ? Plan de sauvegarde de l'agriculture, des commerces et des services publics dans les zones rurales du 95 ? Plan d'aides aux petites et moyennes entreprises ? Plan d'action pour la sécurité et la tranquillité des braves gens menacés par l'ensauvagement?

    Non bien sûr ! Plan d'action globale pour la « rénovation » urbaine, l'aménagement des territoires séparés de la France et l'investissement en faveur des populations venues d'ailleurs. Plan d'action en faveur de « cette belle jeunesse pleine d'avenir » selon les termes employés par la Présidente LR du Conseil départemental saluant l'annonce de Jean Castex.

    Rappelons qu'il y a moins d'une semaine, le Premier ministre annonçait par ailleurs un crédit de un milliard supplémentaire pour les banlieues et souvenons-nous qu'en 30 ans la politique de la ville — autrement dit la politique de préférence immigrée — a coûté plus de 100 milliards d'euros aux contribuables.

    Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France


    votre commentaire
  • Le Samedi Politique – Scandales du Covid-19 : l’avocat du Pr. Raoult dit tout

    Émission du

    Il y a un mois, nous annoncions en exclusivité sur TVLibertés que le professeur Didier Raoult portait plainte contre l’ANSM, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Son avocat, maître Fabrice di Vizio, également conseil d’un collectif de médecins, est petit à petit devenu la bête noire du gouvernement, avec à la clé, plusieurs perquisitions chez des ministres (Agnès Buzyn, Edouard Philippe, Olivier Véran, Sibeth Ndiaye) et chez Jérôme Salomon.

    Il revient sur les scandales sanitaires de la crise du Covid-19. Depuis le traitement si particulier accordé au Remdesivir, le médicament de Gilead, à la levée de bouclier contre l’hydroxychloroquine, l’avocat du professeur marseillais explique les incohérences en cascade du gouvernement.

    Il revient également sur le fameux principe de précaution, brandi par les politiques pour justifier des mesures liberticides mais passé sous silence quand il s’agit d’hypothétiques vaccins contre le Covid-19… dont on ne sait rien sinon qu’ils ont de lourdes implications pour l’industrie pharmaceutique sur les marchés financiers.


    votre commentaire
  • Violences policières : Darmanin vers la sortie ?

    - JT du vendredi 27 novembre 2020

     
     
      A la une de cette édition, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dans la tourmente. 
     
    Le monsieur sécurité du gouvernement se prend les pieds dans le tapis avec la révélation de nouveaux faits de violences policières. 
     
    Nous évoquerons ensuite la question des jeunes face au covid dans un contexte de crise sanitaire et surtout économique. 
     
    Enfin cap sur les Etats-Unis. Après avoir autorisé l'ouverture du processus de transition vers une administration Biden, Donald Trump s'est dit prêt à quitter la Maison-Blanche si la victoire de son adversaire était confirmée mais ce n’est pas pour autant qu’il s’avoue vaincu.

    votre commentaire

  • votre commentaire
  • L’image contient peut-être : texte qui dit ’Plus dangereux que le bruit des bottes Le silence du troupeau’


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique