• Pompidou et Giscard d’Estaing, ont vendu le peuple Français aux banquiers banksters le 3 janvier 1973!

    Les banquiers privés placent leurs hommes au cœur des Etats et privatisent à nouveau la création monétaire George Pompidou, avant d’être président de la République était un banquier. De 1945 à son élection comme président de la République en 1969. Pompidou exercera des fonctions au sein du gouvernement français tout en continuant durant plusieurs périodes travaillées au service de la banque Rotschild 1954 à 1958 et de 1959 à 1962. Le 8 janvier 1959 il est devient Directeur général de la Banque Rothschild. Pourtant, il sera néanmoins nommé en mars 1959 au Conseil constitutionnel où il siégera jusqu’en 1962. On observe donc à nouveau un grave manque d’indépendance entre les intérêts de l’Etat français et ceux des intérêts privés des banques. Puis la banque de France a été nationalisée en 1945 par le Général de Gaule, donc durant cette période l’Etat retrouve le contrôle sur le crédit et sur la monnaie. Mais le président Pompidou, l’homme des banquiers de l’époque, ne l’entend pas de cette oreille. L’article 25 de la loi du 3 janvier 1973, de Pompidou et Giscard d’Estaing, "interdit au Trésor public d’être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France". L’Etat français bascule donc à nouveau sous l’emprise financière directe des banquiers privés.


    La dette publique: une affraire rentable pour... par Zeki972

    La Dette de la France n’existe pas !
    « La réalité est que la dette publique française est d’abord due aux intérêts payés aux établissements financiers auxquels nous avons emprunté. Pourquoi ? Parce que la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973, puis l’article 104 du traité de Maastricht, ont ôté le droit de création monétaire à la Banque de France et livré la monnaie aux banques et sociétés d’assurance. La dette fin 1979 était de 239 milliards d’euros, fin 2008 elle s’établit à 1327 milliards d’euros, soit une hausse de 1088 milliards en 30 ans, pendant lesquels nous avons payé 1306 milliards d’intérêts ! » Cheminade oct 2009
    Les citoyens doivent dire NON à l’austérité sociale que la pensée dominante veux nous imposer!
    Afin de faire face à la colère qui vient! Afin de faire face à la logique destructrice du système ! Afin de faire face au mépris de la classe dirigeante, en montant sur la scène de l’histoire! Afin de rompre avec la règle du jeu!

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/


    votre commentaire
  • Alexandre Simonnot ..
      
    Nous recherchons, pour nos futures maraudes, du linge à donner à nos pauvres
    Vêtements femmes, hommes, enfants, linge de maison ...
    Si vous avez du linge à donner, contactez le
    Pasteur Blanchard
    au 06 74 03 18 15
    Merci d’avance !
    Alexandre Simonnot
    Secrétaire Général de l’Action Sociale & Populaire (ASP)

    votre commentaire
  •  
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
      
    VOICI MON QUINTÉ GAGNANT DES FAUX CATHOS « DE DROITE » QUI ONT LE PLUS TRAHI LA SAINTE ÉGLISE CATHOLIQUE ET LA FRANCE ÉTERNELLE :
    Ils ont tous comme point en commun, que ce soit par action ou au moins par omission, d’avoir accepté les deux pierres angulaires de la culture de mort antichrétienne à des fins d’arrivisme politicien: La légalisation du meurtre des enfants à naître et celle du mariage « contre Dieu et nature »
     
    Marine Le Pen :
    C’est elle la pire. Elle aura trahi ces millions de Français qui pendant des décennies ont voté pour le FN car il était alors le seul parti qui s’opposait aux lois contre nature. Elle aura trahi l’Église et même son propre père en le faisant exclure du parti qu'il avait contribué à fonder. Actuellement elle ne s’oppose ni à l’avortement, ni au mariage homosexuel. Le mariage du même sexe étant un thème qu’elle évite systématiquement d'aborder; ce qui, en creux, veut tout dire…
     
    François Bayrou :
    Le plus visqueux de tous. Une véritable anguille capable de retourner plusieurs fois sa veste en un temps record et de se laisser humilier par des gens comme Macron pour avoir un petit portefeuille ministériel. Certes, La Harpe nous avait prévenus: « plus le maître est vil, plus l’esclave est infâme »
     
    François Fillon :
    Baptisé « catho traditionnaliste »-sic !- par les merdias (ce n’est pas une blague), Il se sera écrasé dans un débat devant Juppé sur le thème de l’avortement en laissant clairement entendre qu’il n’avait pas l’intention de faire abolir cette loi, s’il devenait président.
     
    Sarkozy :
    Après avoir dit en période électorale qu’il condamnait le mariage gay, il finit peu de temps après par en faire l’éloge. En outre, il est favorable au meurtre des enfants à naître. Un traître et un petit bonhomme qui par ailleurs se sera fait écraser par Merkel.
     
    Juppé :
    Véritable relique de la troisième république, un peu comme Bayrou. Il vendra son âme au plus offrant et à la culture dominante du moment. Ainsi, pour faire plaisir aux médias et se soumettre à la pensée unique, et bien que se « vendant » comme chrétien, il insultera ce merveilleux Pape Benoît XVI en le traitant d’autiste. Pourquoi ? Parce que Benoît XVI avait à juste titre dit (comme cela est maintenant d’ailleurs prouvé) que le préservatif n’était pas le meilleur moyen de lutte contre le SIDA, car en encourageant le vagabondage sexuel, il développe justement le comportement à risque. La vraie lutte contre le SIDA passe par la dignité et le respect du mariage.
    Certes, des centaines de traîtres mériteraient aussi d’être nommés. Mais enfin, et je l’ai précisé, il s’agit ici d’un simple quinté, celui des gagnants de la tiédeur, de la trahison et de l’infâme. Seulement cinq personnes. Oui, ma tâche n'a pas été aisée...
    Jean-Pierre Aussant

    votre commentaire
  • L’Agence Française de Développement va mobiliser 1 milliard d’euros supplémentaires pour le développement de l’Afrique

    Trois ans après le discours de Ouagadougou au cours duquel le président de la République française, Emmanuel Macron, a annoncé un engagement fort de la France aux côtés des entrepreneurs africains, le groupe Agence française de développement (AFD) s’engage à mobiliser 1 milliard d’euros supplémentaires dans le cadre de l’initiative Choose Africa. Ce nouveau volet baptisé « Choose Africa Résilience », sera mis en œuvre par Proparco, et doit permettre de répondre aux besoins des TPE-PME en Afrique impactées par les crises sanitaire et économique liées à la pandémie de Covid-19. Cette initiative, initialement fixée à 2,5 milliards d’euros pour la période 2018-2022, est ainsi portée à 3,5 milliards d’euros. […]

    Jeune Afrique via fdesouche


    votre commentaire
  • Procès Le Scouarnec: récit d'une affaire de pédophilie hors norme 

    AFP News

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique