• Commerçants il vous manque un Poujade ...

    Pierre Poujade était dans les années 53, 58, 60, cet habitant de St Céré, dans le Lot, qui avait fondé le syndicat UDCA, pour la défense des artisans et des petits commerçants.

    Très entreprenant, en tant que leader, il avait réussi à mobiliser une grande partie d’entre eux, pour faire obstacle aux charges et impôts qui commençaient à augmenter et à leur tomber sur le dos. A s’opposer au début du développement des grandes surfaces.

    Il avait fait de l’UDCA une force capable de faire reculer le Gouvernement; en même temps, qu’une formation politique, prise au sérieux par le public.

    Il est évident que seule l’union fait la force, et les commerçants et artisans n’ont pas derrière eux les grandes centrales syndicales qui font descendre dans la rue des milliers de mécontents.

    C’est un peu le chacun pour soi, ce qui permet à nos dirigeants de les soumettre, sans trop leur demander leur avis. C’est ainsi que ce deuxième confinement les touche particulièrement et ce n’est peut-être pas encore terminé pour eux, comme pour nous tous. M. Castex arrêtez bientôt de nous prendre pour des débiles? Vous ne manquez de rien et gagnez bien votre vie, pensez aux cafés et salles de spectacle qui seront en faillite par votre faute!

    Ils commencent à envisager d’ailleurs, un troisième confinement et pourquoi pas, un quatrième, puis un cinquième, à tant que faire, puisque la majorité des gens restent consentants.

    Ils s’aperçoivent que la peur, quand elle est savamment instillée dans les masses populaires, est leur meilleur atout pour gouverner, en préparant de plus en plus de mesures dures et contraignantes.

    D’ailleurs, le castré de l’Elysée le dit lui-même: « Peut-être, je ne pourrai pas être candidat, peut être que je devrai faire des choses, dans la dernière année, les derniers mois les plus durs, parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossibles, le fait que je sois candidat ».

    C’est ainsi que commencent les régimes totalitaires!

    Et les cafés et les restaurants, restent toujours frappés de fermeture, comme si cette longue interruption dans leurs activités, ne les avait pas assez fragilisés et appauvris. Quant aux autres commerces, ils sont pour la plupart restés fermés, quand les grandes surfaces profitaient de leur clientèle.

    Voilà qu’on nous parle maintenant d’un vaccin miracle pour juguler l’épidémie. Vaccins non expérimentés et non testés. Que les cobayes lèvent la main, on a besoin de vous, mais si vous êtes malades du vaccin, nous ne serons pas responsables… Je suis pourtant certain, que si dans les débuts de la maladie nos décideurs avaient fait confiance au Pr Raoult, avec son protocole au Rivotril et aux antibiotiques, le problème serait réglé depuis des mois.

    A cause de ce refus fait aux médecins de soigner les patients, des milliers de gens sont morts et un million de nouveaux pauvres sont apparus, ce qui est un scandale.

    Bizarrement on ne parle plus des grippes saisonnières, seraient-elles comptées dans les statistiques Covid?

    Quoi qu’il en soit, l’épidémie est rarement mortelle à l’heure actuelle et M. Castex continue dans la démesure. Un vaste carnaval de masques sur tous les visages. Au point qu’il serait même conseillé de dormir avec la muselière sur le nez. Contrôles renforcés sur l’autorisation à se déplacer, pendant que la racaille continue d’agresser et à se déplacer tranquille.

    Mais pour en revenir à la défense des commerçants, artisans, salles de spectacle etc… il serait bon qu’ils commencent par essayer de s’unir, et ne pas craindre de descendre dans la rue pour organiser des grandes manifestations.

    Malheureusement, ce Gouvernement ne comprend que la pression de la foule pour le faire reculer.

    Onyx


    votre commentaire
  • Toujours plus de vexations, d'arrestations, d'interdictions, de répressions ...

     

     

     Petit matin glauque, un ordre bref, une rafale qui crépite

    Ainsi se termine souvent les dictatures


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : 4 personnes


    votre commentaire
  • Le suicide électrique Français ...

    Deux mois après que M. Macron a fait fermer d’autorité deux réacteurs nucléaires à Fessenheim, l’EDF a dû relancer d’urgence les quatre centrales à charbon françaises. Quatre centrales équipées de cheminées qu’on a montées à 240 mètres, tant leur pollution est extraordinaire ; mieux vaut que les habitants n’en aient pas conscience. Votre vieux diesel, à côté, c’est petit bras.

    Notons, au passage, à quoi nous mène l’imitation béate de nos voisins allemands et de leurs mercenaires Grünen : nous avons dépensé 121 milliards dans l’éolien, et nous relançons notre charbon. Et ça ne suffira pas : RTE a annoncé qu’il allait y avoir, cet hiver, s’il fait grand froid, des coupures tournantes d’électricité, par paquets de 200.000 foyers, soit environ 450.000 habitants. Monsieur Macron n’a pas fini d’avaler des couleuvres.

    Sauf s’il se moque du chauffage des Français – ce qui est possible.

    À propos de chauffage, la France s’est engagée à lutter contre le réchauffement et les émissions de gaz à effet de serre.

    Du moins, c’est ce qu’elle prétend. Souvenez-vous de Fabius et de son ridicule marteau de commissaire-priseur. Plus bidon que la COP21, tu meurs. Et c’est dans le cadre de cette lutte que les chaudières au fioul et à gaz vont être interdites dans les constructions neuves à partir de l’an prochain ; vous devrez installer une pompe à chaleur.

    Ça paraît logique…

    Sauf si l’État fait fermer les seules centrales électriques qui n’émettent aucune fumée ni aucun gaz à effet de serre : les centrales nucléaires. Or, le ministre Barbara Pompili a déclaré qu’on allait continuer à fermer ces centrales. On pourra compenser, dit-elle, par des « économies d’électricité ». Et le pire, ce n’est pas qu’elle le dise, mais c’est qu’elle le pense. « Je vais économiser 30 watts avec mes ampoules à LED et je vais pouvoir brancher ma voiture électrique à 100.000 watts. » C’est exactement le raisonnement de nos pseudo-écologistes. À se demander s’ils fument la moquette ; ce qui est également possible.

    Donc, ça ne suffira pas. Aussi, après avoir fermé Fessenheim et fait quelques milliers de chômeurs, après avoir relancé les centrales à charbon, la France va construire… une centrale thermique en Bretagne, qui fonctionnera au gaz.

    Vous avez bien noté qu’on va fabriquer de l’électricité avec du gaz et exiger des Français qu’ils se chauffent à l’électrique. Encore bravo, M. Macron ! Mais on va plus loin : la construction de cette centrale a été attribuée à Siemens, une entreprise allemande, qui aura l’entretien et la maintenance pour les vingt ans à venir. Et le gaz, de surcroît, sera acheté à l’étranger. Ainsi, la France aura à la fois les chômeurs et le déficit. Mais les émissions de CO2 seront, elles, bien françaises.

    Ça s’appelle organiser le déclin du pays. La construction de cette centrale, outre qu’elle est la suite des errances de notre politique énergétique depuis que les écolos s’en mêlent, montre la faillite des éoliennes et autres EnR (énergies renouvelables). Un scandale.

    Pourtant, cette faillite était certaine : les éoliennes ne fonctionnent que 24 % du temps, soit un jour sur quatre. Si vous en plantez 100.000 au lieu de 100, vous aurez 100.000 machines qui ne serviront à rien trois jours sur quatre. De plus, ces éoliennes très peu puissantes – il en faut des milliers, sur des milliers d’hectares – vont épuiser les ressources mondiales de métaux et matières nécessaires à leur construction. Cet aspect très inquiétant des éoliennes est peu mis en avant, et pourtant réel : nous épuisons nos ressources pour une chimère. Et le raisonnement est exactement le même pour l’énergie photovoltaïque.

    Et pourtant, en dehors des barrages et de la géothermie qui sont réservés à quelques régions peu nombreuses, il n’existe que trois énergies qui n’émettent ni fumée ni gaz carbonique : l’éolien, le solaire et… le nucléaire.

    Jean-Marc Prenove

    Source : http://bvoltaire.fr


    votre commentaire
  • Propos du Pr Eric Caumes, infectiologue, concernant les données du Vaccin COVID19 de Pfizer. C'est de la folie pure !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique