• « Quand on pense mal, on agit mal ! Confinement débile, surveillance par drones, criminels libérés… »



    Gérald Darmanin porte une nouvelle loi sur la sécurité, encore une me direz-vous.

    Plus on fait de loi sur la sécurité, et plus c’est le bazar dans ce pays.

    D’ailleurs ce pays n’est plus qu’un immense foutoir, un immense foutoir, parce que la pensée de tous ceux qui dirigent, gauche ou droite, journalistes comme « intellectuels » est également un immense foutoir.

    Quand on pense mal, on agit mal.

    C’est exactement ce qu’il passe.

    Hier vous aviez l’exemple de notre gouvernement, qui comme les autres, pense aussi mal et qui est en train de s’enferrer dans des fermetures de commerces stupides intellectuellement, inutiles sanitairement, et dramatiques économiquement. Ce n’est pas un hasard. C’est l’aboutissement d’un processus d’années de mauvaises pensées des classes dirigeantes et médiatiques de ce pays.

    Aujourd’hui je vais vous parler de la surveillance par drones et de l’interdiction de filmer des policiers ou des gendarmes qui est une interdiction qui n’a rien à voir avec la protection de nos forces de l’ordre mais avec le fait de cacher la répression, les bavures, et disons-le les excès de forces des « forces de l’ordre ».

    Il est parfaitement possible de donner le droit de filmer pour surveiller le bon emploi et le bon usage de la force ce qui est tout de même un des fondements de la démocratie et de l’état de droit, en floutant les visages des agents concernés, sauf pour les enquêteurs. Et filmer n’a rien à voir avec le fait de diffuser sur les réseaux sociaux par exemple l’adresse d’un policier ! Pour les gendarmes, c’est plus facile de connaître leurs adresses puisqu’ils habitent… dans la gendarmerie ! Un jour l’Etat fera des « policeries » pour loger ses policiers de manière sécurisée quand ils seront trop nombreux à se faire assassiner, mais nous n’y sommes pas encore, mais au rythme où vont les choses cela viendra et l’on fera une nouvelle, nouvelle, nouvelle loi sur la « sécurité ».

    On veut tout filmer, tout interdire… et on libère, on rappelle à la loi, on ne sanctionne pas !

    Alors on veut déployer des drones, flash-baller les manifestants, asperger de gaz lacrymogène, utiliser la reconnaissance faciale, mais… on laisse les black-blocks instrumentalisés venir casser les mouvements sociaux.

    Alors on veut déployer des drones, mais on ne fait que des simples rappels à la loi.

    Alors on veut déployer des drones mais on criminalise la fessée, et de vous à moi, ce pays manque clairement collectivement de paires de baffes. Pas de fessée pour les gosses, mais on peut éborgner les manifestants, on peut gazer du lycéen, ou aligner les mains sur la tête du gamin, pas de problème.

    Alors on veut déployer des drones mais on libère les prisonniers.

    Alors on veut déployer des drones mais on laisse rentrer des centaines de milliers de migrants pas toujours aimables ni sympathiques.

    Alors on veut déployer des drones pour emmerder, surveiller, et contrôler les braves gens alors qu’on laisse la société se faire pourrir par de sombres cons dangereux.

    Alors je vais vous dire, je suis comme vous, comme chacun de vous.

    Je ne supporte plus leur manière de penser et de faire


    Je ne supporte plus la manière de penser et d’agir des gus qui nous dirigent depuis 30 ans et qui portent sur eux la mollesse, l’hypocrisie, la couardise, la lâcheté, la bêtise et aussi une forme de cynisme et de volonté destructrice de ce tout ce qui faisait un pays extraordinaire.

    Médiocratie, démagogie, égalitarisme stupide, socialisme dévoyé, libertés rognées et détruites, nous ne sommes plus que l’ombre de nous-mêmes.

    La première cause de ce naufrage collectif n’est pas ceux qui nous dirigent, même si ce sont les premiers des coupables, la cause première, c’est la mauvaise pensée.

    La mauvaise pensée est facile à voir, c’est celle qui consiste à vous faire prendre des vessies pour des lanternes, un homme pour une femme, un bourreau pour une victime, un terroriste égorgeur de la pire espèce pour un brave migrant, le mal pour le bien, les ténèbres pour la lumière, l’assistanat pour la nécessaire solidarité, le socialisme pour un progrès, l’absence de liberté pour la sécurité, du rap pour du Mozart etc, etc…

    Quand vous vous demandez ce que vous pouvez faire pour que les choses changent, n’attendez pas de moi que je vous dise de monter sur des barricades les armes à la main, d’abord je n’aurai pas le droit de le faire sans évidemment tomber sous le coup des « incitations à la haine », mais surtout, surtout, je ne le pense pas une seule seconde et je vais vous dire pourquoi !

    Parce que l’on ne gagne jamais une guerre sans vouloir dès le départ gagner les cœurs.

    On gagne une guerre quand on est capable de gagner la paix et pour gagner la paix il faut attirer les âmes.

    Certains pensent qu’ils gagneront contre l’islamisme avec des idées aussi creuses que la République ou la Laïcité ! C’est dur à dire, mais il faut le dire, on ne répond à la demande et au besoin de religion que par la religiosité et la laïcité ne sera jamais une religion avec un dieu. Nos laicards devront donc choisir un dieu, et cela va les rendre fous…

    Alors le combat, le vrai, n’est pas un combat les armes à la main même si parfois, ce dernier est inévitable comme ce fut le cas bien évidemment contre les forces nazi lors de la dernière guerre mondiale et comme ce sera le cas contre l’islamisme.

    Le véritable combat est celui des idées, car ce sont les idées qui soulèvent les hommes, mobilisent les nations, soulèvent des montagnes, ce sont les idées qui construisent le monde, et les idées viennent de la pensée.

    Quand vos pensées sont mauvaises, alors vos idées sont mauvaises.

    Si vous vous demandez donc, ce que vous pouvez faire, combattez toutes les mauvaises idées qui s’expriment. Toutes !

    Ne laissez aucun répit à la bien-pensance, ne tolérez aucun propos sur « l’intersectionnalité » et autres conneries de ce genre.

    Aimez sincèrement les autres, ne rejetez personne, mais combattez férocement chaque mauvaise pensée. C’est à ce niveau-là que se joue la réalité de la bataille et de la victoire, car combattre les mauvaises pensées, c’est reformater le logiciel de chacun et cela passe par la nécessité de détruire la pensée progressiste socialiste mortifère qui nous mène dans le mur depuis 40 ans. Et cette pensée nous mène tous, je dis bien tous, noirs, jaunes, blancs, verts et marrons, déjà là comme nouveaux venus, vers l’abîme et qui va faire le malheur de tous, et ces malheurs viennent de commencer à s’abattre sur notre nation.

    Ce n’est que le début.

    Il faut gagner la guerre de la bonne pensée et la bonne pensée est la pensée juste et chacun de nous doit être le porteur et le défenseur de cette pensée juste, humaniste, bienveillante mais également sûre d’elle, forte, inébranlable.

    Pour vous le dire autrement, ne laissez plus les « autres » dire des conneries et si vous devez vous fâcher, fâchez-vous. Le temps et les faits se chargent toujours à travers la réalité de ramener les mauvais penseurs à la raison, mais il ne faut pas hésiter à les aider un peu !!

    Vaste programme.

    Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

    Charles SANNAT

    votre commentaire
  • Autriche

    Attaque terroriste de Vienne : un lieu symbolique pour les islamistes !!

    L'attentat commis lundi soir à Vienne vient rappeler que les récentes attaques djihadistes contre des Français ne sont ni ponctuelles, ni circonstancielles, ni dirigées contre la laïcité ou la liberté d'expression mais relèvent d'une guerre globale que mène l'Islamisme depuis mille trois cents ans contre notre civilisation et dont le terrorisme ne constitue qu'un des moyens d'action.

    En frappant au cœur de la capitale autrichienne, les tueurs ont visé un haut lieu symbolique de la résistance européenne et chrétienne marqué par deux tentatives ottomanes de s'en emparer.

    Mais c'est bien notre continent tout entier qui est la cible millénaire de leur entreprise de destruction et de mort.

    Jean-François Touzé - Délégué général du Parti de la France


    votre commentaire
  • Messieurs les journalistes, arrêtez de mentir aux Français sur l’islam !

    L'auteur

     Ancien conseiller municipal de Voglans (Savoie)

    Arrêtez, s’il vous plaît, de toujours nous faire entendre en priorité le président du CFCM, cet hypocrite qui pratique allègrement la taqîya et président des hypocrites qui mentent allègrement sur leur religion soi-disant d’amour et de paix puisque dès l’origine, Mahomet, leur prophète vénéré, faisait décapiter ceux de ses opposants qui écrivaient des poèmes contre lui et égorger des centaines de mâles juifs réfractaires à son autorité, comme le font aujourd’hui les musulmans immigrés qui mettent l’islam en application en égorgeant, notamment à Saint-Hilaire-du-Rouvray, à Marseille, à Romans-sur-Isère, à Conflans-Sainte-Honorine, à Nice aujourd’hui, des Français paisibles, accueillants et ouverts d’esprit et qui ne reçoivent en retour qu’une mort horrible de la part de ces musulmans immigrés qui n’ont rien à faire à France où l’islam n’apportent que violence, meurtres et totalitarisme comme au temps de ses origines et, ensuite, de son expansion !

    Arrêtez, Mesdames et Messieurs les journalistes, de laisser parler sans jamais les contredire, par ignorance ou par complicité, ces musulmans (CFCM et autres imams) qui ne sont là que pour mentir et endormir les Français jusqu’à ce qu’ils soient assez nombreux pour imposer l’islam par le nombre et non pas par des attentats isolés qui dérangent leur stratégie de grignotage silencieux de la société française.

    Votre responsabilité est engagée quant à la survie de notre démocratie et de la France !

    INFORMEZ COMPLÈTEMENT et HONNÊTEMENT LES FRANÇAIS SUR CE QU’EST RÉELLEMENT L’ISLAM ET ARRÊTEZ DE NOUS ENDORMIR AVEC L’ISLAMISME QUI N’EST QU’UNE MISE EN ŒUVRE BRUTALE DE L’ISLAM MAIS QUI A LA MÊME FINALITÉ QUE CELLE VISÉE PAR LES MUSULMANS MODÉRÉS :

    L’ISLAMISATION DE LA FRANCE, DONT NE VOULONS PAS !

    Marcel Girardin


    votre commentaire
  • SURTOUT NE PAS OUBLIER CETTE HONTE A LA FRANCE DANS LE MONDE QUI RESTERAS MARQUER A JAMAIS ! ...

    Tout est dit concernant la France actuelle ,autrefois dites des lumières; nous pouvons mettre avec dans l'ensemble regroupé avec sa bénédiction pour l'avenir ,Le Pape catholique de cette société en pleine ascension, lui aussi ... Les Fatwas vont pleuvoir sur qui ? quelle honte ...

    Pourtant les français ont bien élu ça comme président qui leur envoie en remerciement un message subliminal  ..

    La petite blague de Fabrice Éboué à Emmanuel Macron - Le Point

    Vidéo] DJ “Fils d'immigré, noir et pédé” : la Fête de la musique  surréaliste de l'Elysée | Valeurs actuelles

     L'étonnante photo du couple Macron lors de la Fête de la musique à l'Élysée  - Le Parisien

     Et ses images n'est qu'un détail de son comportement ...


    1 commentaire
  • ATTENTAT ENCORE UN MALADE !

    Un prêtre grièvement blessé par balles devant une église à Lyon

    Un homme a ouvert le feu contre un prêtre orthodoxe devant une église grecque à Lyon. La victime est dans un état critique, selon plusieurs médias. Le ministre de l'Intérieur a annoncé la création d'une cellule de crise avec le Président et le Premier ministre

    Un prêtre a été blessé par balles vers 16h00 devant une église orthodoxe grecque, dans le VIIe arrondissement de Lyon, relate ce samedi 31 octobre Lyon Mag.

    Le ministère de l'Intérieur a annoncé sur Twitter qu'une opération de police était en cours à proximité du secteur Jean-Macé suite à «un événement grave de sécurité publique».
    «Les forces de sécurité et de secours sont sur place. Un périmètre de sécurité a été installé», a indiqué Gérald Darmanin.

    La police a appelé à éviter le secteur pour ne pas gêner l'intervention des services spéciaux.

    ​Selon Lyon Mag, la victime, qui serait touchée à l'abdomen, a été prise en charge par le Samu.

    ​D'après BFM TV, le prêtre de nationalité grecque a été blessé alors qu'il fermait son église. Il est entre la vie et la mort.

    Le religieux de 52 ans était la seule personne qui se trouvait près de l'église au moment des faits, soulignent plusieurs médias.

    Le Progrès affirme que le prêtre était conscient au moment de sa prise en charge par les secours et a dit ne pas connaître son agresseur.

    Le terroriste interpellé

    Selon Le Parisien, l'auteur de l'attaque était armé d'un fusil à canon scié et il aurait tiré deux coups de feu.

    L'agresseur, un homme d'une quarantaine d'années, a finalement été interpellé en début de soirée rue Baraban dans le IIIe arrondissement. Il aurait été reconnu alors qu'il se trouvait dans un kebab, d'après Lyon Mag.

    Une cellule de crise mise en place

    Le ministre de l'Intérieur a annoncé la création d'une cellule de crise avec Emmanuel Macron et Jean Castex.

    Le Premier ministre, en déplacement à Saint-Etienne du Rouvray, a annoncé qu'il rentrait immédiatement à Paris.

    Le Parquet national antiterroriste (PNAT) a déclaré évaluer la situation avant de décider d'une éventuelle saisine.

    Cette attaque survient deux jours après celle au couteau qui a fait trois morts à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice, dans les Alpes-Maritimes, et deux semaines après l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty, décapité dans les Yvelines pour avoir montré à ses élèves des caricatures du prophète Mahomet dans le cadre d'un cours sur la laïcité.

    Après l'attaque de Nice, la France a porté le plan Vigipirate à son niveau le plus élevé «urgence attentat» sur l'ensemble du territoire national et annoncé le renforcement de l’opération Sentinelle pour notamment sécuriser les lieux de culte.

    Source

    ////////////////////


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique